L'introduction d'un nouveau produit sur un marché nécessite une planification minutieuse. Le succès du lancement peut avoir un impact sur le volume des ventes, la satisfaction des clients et le retour sur investissement.

Cependant, il présente également un risque pour l'entreprise, car elle peut être confrontée à une concurrence accrue ou à une perception négative de la marque. Il est essentiel de bien organiser le lancement.

Dans un contexte macroéconomique délicat, marqué par l’inflation, la hausse des licenciements et la désertification des financements, la question se pose : est-il possible de réussir le lancement de son produit en 2024

1. 2023 : un contexte macroéconomique contre productif ? 

Depuis début 2023, l'environnement économique mondial manifeste encore et toujours des faiblesses, directement liées aux conséquences de la pandémie. Nous sommes toujours dans un cycle économique particulier qui a commencé par une interruption brutale de l'activité économique mondiale et un soutien sans précédent des gouvernements et des banques centrales.

La réouverture de l'économie après la pandémie a ensuite entraîné une augmentation de la demande et les développements géopolitiques ont fait augmenter les prix de l'énergie et des matières premières. En conséquence, l'inflation a augmenté à des niveaux jamais vus depuis des décennies et a incité les banques centrales à augmenter rapidement leurs taux d'intérêt.

En 2023, la croissance économique mondiale devrait continuer à ralentir, alors que toutes les grandes économies devront faire face à des éléments défavorables. En Europe, l'augmentation des prix de l'énergie et les incertitudes liées à la guerre en Ukraine ont déjà créé un choc de confiance et entraîné l'Europe et le Royaume-Uni au bord de la récession. Le ralentissement de la croissance mondiale affecte également directement les économies très dépendantes des exportations, comme l'Allemagne ou l'Italie. 

Les conséquences directes pour les startups et les PME qui innovent sont nombreuses. Les entreprises se posent de nombreuses questions : comment continuer à innover sans se mettre en danger ? Comment sortir de la logique des levées de fonds et atteindre plus vite la rentabilité ? Comment minimiser ses coûts tout en restant compétitif ? Comment lancer son produit efficacement ? Tout simplement, comment réussir à maintenir son activité en cette période de crise ?

Plusieurs questions qui, pour l'instant, n'obtiennent que de minces réponses, souvent variables et caduques. Pour autant, chez Karmen, nous avons pour ambition de soutenir les acteurs de la French Tech comme il se doit et vous proposons à travers cet article, plusieurs tips qui, nous l’espérons vous permettront de lancer vos produits avec brio ! 

2. Comment réussir le lancement de son produit ? 

Pour commencer, noté que le produit fait partie d'une gamme de produits qui vise à élargir l'offre de l'entreprise. Cette gamme regroupe différents modèles de produits qui s'adressent à plusieurs segments de clientèle.

Généralement, le lancement d’un produit s'effectue en deux étapes : 

  1. La première étape consiste à créer et valider le produit pour mettre en place une stratégie marketing afin de lui offrir la visibilité requise.
  2. La seconde étape concerne la mise en place des campagnes choisies et de suivre leur performance. Il est question de campagnes de référencement auprès des distributeurs, de relations presse, de publicités, d'événements et d'opérations promotionnelles.

3. Définir précisément son produit

Il existe différents types de produits sur le marché, chacun ayant des caractéristiques et des objectifs spécifiques. Pour mieux comprendre ces différences, voici une liste de certains types de produits couramment utilisés dans les entreprises :

1 - Le produit de continuité : Ce sont des produits présentés comme nouveaux, mais dont les améliorations sont généralement mineures par rapport aux produits existants. Il s'agit généralement de plus de facilité ou de commodité, comme proposer une lessive liquide en portions à usage unique plutôt qu'en bouteille. Il est souvent utilisé pour un repositionnement et accompagné d'une modification de l'apparence du produit.

2 - Le produit de semi-continuité : Les améliorations de ces produits sont plus importantes, mais elles permettent généralement une certaine continuité dans les comportements des consommateurs. Par exemple, une cafetière à capsule plutôt qu'à filtre.

3 - Le produit de discontinuité : Ces produits sont radicalement nouveaux et bouleversent les comportements et les styles de vie, comme le four à micro-ondes ou les ampoules connectées.

4 - Le produit d'appel : Il s'agit d'un produit mis en avant dans les campagnes marketing, proposé à un prix relativement bas pour attirer les consommateurs en point de vente. Il permet de convertir un maximum de prospects en clients susceptibles d'acheter non seulement le produit d'attraction, mais également d'autres produits de la marque ou de l'enseigne.

5 - Le produit d'entrée de gamme : Il est généralement moins cher et moins élaboré que le reste de la gamme. L'objectif n'est pas toujours de maximiser les ventes, mais plutôt d'attirer les clients sur le site ou en magasin, voire à établir l'image de la marque.

6 - Le produit de milieu de gamme : Il correspond aux produits intermédiaires dans l'échelle de la gamme. Ce sont aussi souvent les plus vendus au sein de cette gamme. Ces produits sont souvent recommandés auprès des visiteurs ou clients intéressés par les produits d'entrée de gamme.

7 - Le produit haut de gamme : Il offre une meilleure qualité, à un prix plus élevé, sans être forcément un produit de luxe. Dans le domaine du service, il s'agit souvent de la levée des limites, via un accès illimité.

8 - Le produit de complémentarité : Il s'agit de produits qui sont utilisés en conjonction avec un autre produit, tels que les capsules de café ou les cartouches d'encre.

9 - Le produit de l'avenir : Le produit de l'avenir est un produit innovant qui est mis en avant par l'entreprise pour remplacer les produits existants. Il peut être en cours de développement ou lancé sur le marché sous forme de série limitée pour une période de test.

10 - Le produit régulateur : Le produit régulateur vise à diversifier les activités de l'entreprise et à compenser les fluctuations saisonnières. Il reste dans la même gamme que les produits existants, mais apporte une certaine variété en fonction des ressources disponibles à certaines périodes de l'année.

11 - Le produit tactique : Le produit tactique est conçu pour perturber la concurrence en récupérant une partie des ventes des concurrents, sans chercher à maximiser les profits.

4. Planifier efficacement son lancement 

Lorsqu'il est question de lancer un nouveau produit sur le marché, la stratégie marketing joue un rôle clé dans son succès. Pour que le lancement soit réussi et augmente les revenus de l'entreprise, il est nécessaire de consacrer du temps et des efforts dans la planification. Voici quelques étapes clés pour un lancement réussi :

  1. Effectuer une analyse de marché : Cela peut sembler évident, mais il est toujours utile de le préciser : il est essentiel de commencer tout lancement de nouveau produit par une étude de marché ! Effectuez une analyse SWOT (forces, faiblesses, opportunités et menaces), une cartographie de la concurrence et utilisez tous les outils marketing disponibles pour vous assurer de faire les bons choix. En analysant le potentiel du marché, en ayant une compréhension claire de la concurrence et en gardant à l'esprit les forces et les faiblesses de votre entreprise et de votre idée de produit, vous aurez une base solide pour un lancement de produit réussi.
  2. Identifiez votre client cible et créez vos personas : Une idée de produit n'est bonne que si elle répond aux besoins des consommateurs. C'est pourquoi il est essentiel d'identifier votre client cible. Pour vous aider à définir votre client idéal, vous pouvez utiliser des personas. Le persona est un profil de client type que vous pouvez créer à partir de vos propres clients ou, si vous débutez, à partir d'une analyse de la clientèle de vos concurrents directs. Nous vous conseillons vivement de prendre le temps de créer ces personas. Même si cette étape vous semble longue, vous vous rendrez vite compte que ces personas vous seront également utiles dans chaque décision marketing que vous aurez à prendre.
  3. Validez votre idée de produit : Maintenant que vous avez défini votre client cible et que vous avez une bonne connaissance du marché et de la concurrence, vous pouvez enfin tester et valider votre produit. L'idéal serait d'avoir des versions finales de vos produits ou, sinon, des prototypes que vous pouvez bêta-tester auprès d'une poignée de personnes (clients fidèles, amis ou employés les plus proches de votre cible). Si cette configuration n'est pas possible, vous pouvez également obtenir des réactions et des retours sur votre idée de produit par le biais d'enquêtes et de questionnaires.
  4. Analysez votre marché :  Effectuez une étude SWOT, un mapping concurrentiel et en utilisant toutes les ressources marketing disponibles pour vous assurer de prendre les bonnes décisions.
  5. Fixez le prix de vente final de votre produit, ou éventuellement un prix de prévente ou de précommande pour vos clients les plus fidèles.
  6. Définir ses objectifs de lancement : Lorsque l'on parle de lancement de produit, on fait référence à son introduction sur le marché ainsi qu'à la stratégie marketing établie pour l'orchestrer. Un lancement de produit réussi peut se transformer en un événement à succès susceptible d'augmenter vos ventes et d'accroître la visibilité et la réputation de votre entreprise. Mais pour que ce scénario idéal se réalise, il est important d'investir du temps et de l'énergie dans un bon plan de lancement.
  7. Assurer un service client de qualité : Si tout se passe comme prévu, vous constaterez une augmentation significative des ventes lors du lancement de votre nouveau produit. Il est important de s'assurer que votre équipe de service clientèle est prête à répondre rapidement à toute question ou tout problème que les clients pourraient avoir pendant le processus d'achat. C'est l'occasion pour vous de montrer à vos nouveaux clients qu'ils peuvent faire confiance à votre entreprise, alors ne les décevez pas.
  8. Apprenez et réitérez : Maintenant que vous avez lancé votre nouveau produit, il est important de prendre du recul et d'évaluer son succès en comparant vos résultats à vos objectifs. Que vous ayez dépassé les attentes ou que vous ayez été déçu par les résultats, il y a toujours quelque chose à apprendre et à améliorer. Une façon d'évaluer le succès d'un lancement de produit est de surveiller de près la couverture médiatique et les mentions sur les médias sociaux, ainsi que de suivre le nombre de ventes. En outre, l'évaluation de la performance de vos efforts de marketing, tels que les campagnes d'e-mailing, le marketing sur les médias sociaux et la publicité, peut également fournir des informations précieuses. 

Le lancement d'un produit nécessite une quantité importante d'énergie et d'efforts mais n’oubliez pas qu’un lancement réussi peut entraîner une augmentation des ventes et la satisfaction des clients. Courage, 2023 n’est certes pas l’année la plus propice au lancement de nouveaux produits mais avec quelques efforts, vous saurez profiter des avantages que peut offrir cette situation ! Car oui, dans chaque crise se trouve un renouveau économique, à vous de savoir l’anticiper, le déceler et l’utiliser. 

Nous espérons que ces tips vous aideront à lancer votre produit en toute confiance malgré un contexte économique instable. Ne perdons pas espoir ! Les périodes de récessions ont toujours été des périodes salvatrices et initiatrices de grands projets et de grandes victoires. Couper les mannes budgétaires dédiées au marketing et aux acquisitions ne semble pas être une solution durable. Bien que le contexte macroéconomique puisse inquiéter bon nombre d’entre nous, plusieurs financements non-dilutifs alternatifs nous offrent la possibilité de soutenir  nos différentes stratégies. Grâce à la pluralité des solutions non dilutives, à leurs combinaisons profitables et leurs interférences vertueuses, les PMEs digitales se doivent de garder espoir ! Se financer en partie, sans dilution, avec des solutions flexibles, transparentes et rapides, c’est possible. Il ne nous reste plus qu’à vous conseiller d’appliquer ces tips à votre structure pour que tous puissions encore bénéficier des belles avancées de la French Tech !