SEO vs SEA : quel coût pour votre stratégie de marketing digital ?

Gabriel Thierry

3.3.2022

Vous voulez mettre en place une stratégie SEO et SEA ? Nos experts vous expliquent comment vous y prendre et combien ça coûte.

Vous souhaitez optimiser la visibilité et la notoriété de votre site internet ? Les stratégies SEO et SEA sont dès lors cruciales pour remplir vos objectifs de marketing digital : on vous explique de quoi il s’agit et quel en est le coût !

Essentiel

  • Le SEO est une stratégie qui vise à optimiser le référencement naturel d’un site internet sur les moteurs de recherche à partir d’un travail sur les mots-clés.
  • Le SEA est une stratégie dont le but est d’améliorer le référencement d’un site internet via des publicités payantes.
  • SEO et SEA sont différents mais complémentaires : l’un est gratuit et l’autre payant, et vous pouvez répartir votre budget sur ces deux stratégies pour optimiser le référencement de votre site, en investissant dans les publicités, les mots-clés payants, ou en recrutant un spécialiste du marketing digital.

Qu’est-ce que le SEO ?

Comment fonctionne le SEO ?

SEO est un terme utilisé dans le marketing digital et signifiant Search Engine Optimization. Il correspond à l’ensemble des techniques et des stratégies qui permettent d’optimiser le classement d’un site web dans les moteurs de recherche, comme Google, Yahoo ou Bing.

Le SEO concerne donc ce que l’on appelle le référencement naturel des sites web, c’est-à-dire un référencement qui concerne uniquement les résultats classés par l’algorithme de pertinence des moteurs. Cela exclut donc les résultats publicitaires payants.

Pour mettre en œuvre un SEO, il faut d’abord comprendre la manière dont les algorithmes des moteurs de recherche classent les pages web. Ensuite, il faut définir une liste de mots-clés sur lesquels positionner votre site.

Ils doivent correspondre aux recherches que les internautes effectuent pour arriver jusqu’à vous. Enfin, il faut mettre en place des actions en phase avec le fonctionnement de l’algorithme et ses évolutions les plus récentes.

Quels sont les grands principes du SEO ?

Le SEO repose sur 3 grands leviers qui permettent d’être valorisé par le système des moteurs de recherche :

  • Un contenu structuré et qui offre des réponses pertinentes aux questions des utilisateurs est privilégié par les moteurs de recherche ;
  • Le netlinking, qui correspond à l’obtention de liens entrants, atteste de la popularité de votre site : les moteurs de recherche interprètent ces backlinks comme des signaux positifs ;
  • Une optimisation technique permanente permet de corriger les failles techniques de votre site, et facilite ainsi sa lisibilité par les moteurs de recherche.

Qu’est-ce que le SEA ?

SEA signifie Search Engine Advertising et désigne la création et l’optimisation des publicités payantes qui s’affichent dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Il s’agit donc d’un travail sur le référencement payant d’un site web.

Pour lancer une campagne SEA, il faut bien choisir ses mots-clés cibles. En effet, tous les mots-clés n’ont pas le même coût. Plus un mot-clé est concurrentiel, plus le clic coûte cher. On parle alors de CPC (coût par clic). Pour faire son choix, on va s’efforcer de déterminer les mots-clés les plus à même de générer des conversions.

Quelles différences entre le SEO et le SEA ?

SEO vs SEA
SEO vs SEA

Le SEO et le SEA sont tous les deux des stratégies SEM (Search Engine Marketing) et ont donc des objectifs similaires : créer de la notoriété et de la visibilité pour un site web en générant du trafic depuis les moteurs de recherche.

Mais afin de maîtriser au mieux ces deux stratégies, il faut connaître ce qui les différencie : 

  • La production de résultats : le SEA produit des résultats dès le lancement de la campagne alors que les effets du SEO se font sentir plutôt sur le moyen/long terme..
  • La pérennité des résultats : les effets du SEO sont plus pérennes que ceux du SEA, car un site peut continuer à bien se positionner grâce à une bonne mise en œuvre d’un référencement naturel. Au contraire, quand la compagne SEA se termine, ses effets s’arrêtent aussi.
  • Le coût : le SEA nécessite un budget, alors que le SEO est gratuit.
  • Le ciblage : le SEA permet de pousser ses annonces vers une cible spécifique selon la localisation géographique ou les centres d’intérêt, ce qui n’est pas le cas du SEO.
  • En SEA, tous les mots-clés sont potentiellement atteignables (à condition d’y mettre le prix) alors que le SEO n’offre pas de garantie de pouvoir se positionner sur des mots-clés à forte concurrence.
  • Campagne temporaire vs stratégie continue : le SEA permet de mener une campagne limitée dans le temps, par exemple pour des offres saisonnières ou un lancement de produit. Le SEO, lui, se fait en continu et sur le long terme.
  • Notoriété et confiance : le SEO permet de renforcer la notoriété et la confiance des utilisateurs, ce qui n’est pas vraiment l’objectif du SEA, qui répond surtout à des enjeux de court terme.

Quand privilégier le SEO par rapport au SEA ?

Pour résumer, il faut privilégier le SEO dans les situations suivantes :

  • Vous avez besoin d’un trafic soutenu à long terme ;
  • Vous souhaitez créer une relation de confiance avec votre cible ;
  • Vous souhaitez construire un site qui fait autorité ;
  • Vous souhaitez augmenter la valeur de votre site.

Quand privilégier le SEA par rapport au SEO ?

Et il faut avoir plutôt recours au SEA quand :

  • Vous avez besoin de résultats immédiats ;
  • Votre business dépend des saisonnalités ;
  • Vous souhaitez promouvoir un produit qui n’existe pas encore.

Quel budget pour mettre en place une stratégie SEO et SEA ?

La répartition de votre budget entre SEO et SEA dépend de la situation de votre entreprise et de votre site web, ainsi que de vos objectifs. Le SEO et le SEA peuvent aussi être complémentaires, puisque leurs effets sont différents. 

Le coût d’une stratégie SEA

Dans le cadre d’une stratégie SEA, les moteurs de recherche vous rémunèrent à la performance : vous ne payez que lorsqu’un internaute a cliqué sur l’une de vos annonces. Les liens commerciaux sont facturés au coût par clic (CPC).

Le coût par clic dépend de la concurrence des autres entreprises annonceurs en termes d’enchères. Sur Google Ads par exemple, le CPC moyen est estimé entre 1 et 2 €, mais il peut parfois être beaucoup plus élevé sur les mots-clés les plus utilisés. Le secteur de l’énergie affiche par exemple un CPC qui tourne autour de 50 €.

Il faut toutefois noter que le nombre de clics par mois est limité par le budget maximal défini par l’annonceur. Ce budget se calcule sur la base d’un budget quotidien moyen multiplié par 30,4, soit la moyenne du nombre de jours dans un mois. Par conséquent, si l’entreprise choisit un budget de 304 € par mois, soit 10 €/jour, sa facture mensuelle n’excède jamais cette somme.

L’avantage du SEA est donc de vous éviter les dépassements de budget. Vous vous fixez le coût maximum quotidien à dépenser, et les publicités cessent dès que le montant est atteint.

Le coût d’une stratégie SEO

La stratégie SEO est gratuite. Le seul “coût” est le temps et l’énergie qu’il faut y consacrer.

Toutefois, vous pouvez aussi choisir de faire appel à une prestation de SEO. Un indépendant en SEO coûte en moyenne 587 € par jour de travail. Une agence spécialisée peut quant à elle facturer entre 2500 et 5000 € un projet sur mesure.

Doit-on recruter pour développer sa stratégie de marketing digital ?

Pour mettre en œuvre une stratégie marketing digital en SEO ou SEA, il peut être intéressant de recruter, surtout si vous êtes débutant en la matière.

Quel profil recruter pour s'occuper du SEO et du SEA ?

Dans ce domaine, il faut chercher un profil capable de prendre en compte toutes les connaissances liées aux techniques marketing digital.

Le SEM Manager définit et optimise la stratégie de webmarketing pour poser une marque ou une société dans son écosystème digital, du référencement naturel (SEO) au référencement payant (SEA) avec un budget à sa disposition.

En entreprise, il peut faire appel à des prestataires tout en définissant et contrôlant la stratégie, les budgets et le retour sur investissement, ou être dans une fonction plus opérationnelle en agence. Il aura une mission plutôt stratégique chez un e-commerçant ou un pure player.

Pour quelles missions ?

Ses tâches consiste principalement à :

  • Analyser le marché et adapter les objectifs en termes d’acquisition de trafic.
  • Étudier une stratégie de référencement naturel ou payant
  • Définir une stratégie éditoriale (balises, mots-clés)
  • Assurer l’interface avec les régies publicitaires en ligne ou les moteurs de recherche
  • Réaliser des reporting sur les objectifs en termes de visibilité du site internet.

Comment financer ses besoins en marketing digital ?

Financer vos campagnes de marketing digital assure la rentabilité de votre démarche. Afin de financer votre projet web, vous pouvez choisir parmi les différentes formes d’aides et subventions mises à votre disposition. Il existe également des solutions de financement particulièrement adaptées aux professionnels du digital.

Les aides et subventions

Selon la taille de votre entreprise et votre domaine d’activité, vous pouvez accéder aux aides et subventions suivantes :

  • Le fonds européen de développement régional (FEDER) destiné à la technologique et l’innovation, aux PME, aux technologies de l’information et de la communication
  • Les financements régionaux comme le Chèque Transformation Numérique de la Nouvelle-Aquitaine ou la subvention des Pays de la Loire
  • Le Chèque France Num pour la numérisation des TPE
  • Le prêt de croissance TPE Grand Est

Les conditions d’éligibilité au financement varient en fonction de la région dans laquelle votre entreprise est implantée ainsi que du type d’aide et de subvention que vous avez choisi.

La solution du Revenue Based Financing

Le Revenue Based Financing (RBF) est une solution de financement innovante qui répond aux nouveaux besoins de l’économie digitale : elle est donc particulièrement pertinente si vous cherchez à financer vos stratégies SEO et/ou SEA.

Le RBF est plus rapide et plus accessible que les moyens de financement classiques. C’est un mode de financement basé sur les revenus futurs de l’entreprise. Il permet notamment aux entreprises digitales de financer leur croissance très rapidement de façon non-dilutive (le dirigeant de l’entreprise conserve son indépendance, car ce type de financement n’a aucun impact sur l’actionnariat de l’entreprise).

Karmen propose justement ce type de solutions de financement. La plateforme Karmen permet notamment à n’importe quel acteur de déterminer en moins de 48 heures s’il est éligible au financement ou non.

Articles Relatifs

No items found.
Blog
>
SEO vs SEA : quel coût pour votre stratégie de marketing digital ?

SEO vs SEA : quel coût pour votre stratégie de marketing digital ?

Gabriel Thierry
Gabriel Thierry
SEO vs SEA : quel coût pour votre stratégie de marketing digital ?

Vous souhaitez optimiser la visibilité et la notoriété de votre site internet ? Les stratégies SEO et SEA sont dès lors cruciales pour remplir vos objectifs de marketing digital : on vous explique de quoi il s’agit et quel en est le coût !

Essentiel

  • Le SEO est une stratégie qui vise à optimiser le référencement naturel d’un site internet sur les moteurs de recherche à partir d’un travail sur les mots-clés.
  • Le SEA est une stratégie dont le but est d’améliorer le référencement d’un site internet via des publicités payantes.
  • SEO et SEA sont différents mais complémentaires : l’un est gratuit et l’autre payant, et vous pouvez répartir votre budget sur ces deux stratégies pour optimiser le référencement de votre site, en investissant dans les publicités, les mots-clés payants, ou en recrutant un spécialiste du marketing digital.

Qu’est-ce que le SEO ?

Comment fonctionne le SEO ?

SEO est un terme utilisé dans le marketing digital et signifiant Search Engine Optimization. Il correspond à l’ensemble des techniques et des stratégies qui permettent d’optimiser le classement d’un site web dans les moteurs de recherche, comme Google, Yahoo ou Bing.

Le SEO concerne donc ce que l’on appelle le référencement naturel des sites web, c’est-à-dire un référencement qui concerne uniquement les résultats classés par l’algorithme de pertinence des moteurs. Cela exclut donc les résultats publicitaires payants.

Pour mettre en œuvre un SEO, il faut d’abord comprendre la manière dont les algorithmes des moteurs de recherche classent les pages web. Ensuite, il faut définir une liste de mots-clés sur lesquels positionner votre site.

Ils doivent correspondre aux recherches que les internautes effectuent pour arriver jusqu’à vous. Enfin, il faut mettre en place des actions en phase avec le fonctionnement de l’algorithme et ses évolutions les plus récentes.

Quels sont les grands principes du SEO ?

Le SEO repose sur 3 grands leviers qui permettent d’être valorisé par le système des moteurs de recherche :

  • Un contenu structuré et qui offre des réponses pertinentes aux questions des utilisateurs est privilégié par les moteurs de recherche ;
  • Le netlinking, qui correspond à l’obtention de liens entrants, atteste de la popularité de votre site : les moteurs de recherche interprètent ces backlinks comme des signaux positifs ;
  • Une optimisation technique permanente permet de corriger les failles techniques de votre site, et facilite ainsi sa lisibilité par les moteurs de recherche.

Qu’est-ce que le SEA ?

SEA signifie Search Engine Advertising et désigne la création et l’optimisation des publicités payantes qui s’affichent dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Il s’agit donc d’un travail sur le référencement payant d’un site web.

Pour lancer une campagne SEA, il faut bien choisir ses mots-clés cibles. En effet, tous les mots-clés n’ont pas le même coût. Plus un mot-clé est concurrentiel, plus le clic coûte cher. On parle alors de CPC (coût par clic). Pour faire son choix, on va s’efforcer de déterminer les mots-clés les plus à même de générer des conversions.

Quelles différences entre le SEO et le SEA ?

SEO vs SEA
SEO vs SEA

Le SEO et le SEA sont tous les deux des stratégies SEM (Search Engine Marketing) et ont donc des objectifs similaires : créer de la notoriété et de la visibilité pour un site web en générant du trafic depuis les moteurs de recherche.

Mais afin de maîtriser au mieux ces deux stratégies, il faut connaître ce qui les différencie : 

  • La production de résultats : le SEA produit des résultats dès le lancement de la campagne alors que les effets du SEO se font sentir plutôt sur le moyen/long terme..
  • La pérennité des résultats : les effets du SEO sont plus pérennes que ceux du SEA, car un site peut continuer à bien se positionner grâce à une bonne mise en œuvre d’un référencement naturel. Au contraire, quand la compagne SEA se termine, ses effets s’arrêtent aussi.
  • Le coût : le SEA nécessite un budget, alors que le SEO est gratuit.
  • Le ciblage : le SEA permet de pousser ses annonces vers une cible spécifique selon la localisation géographique ou les centres d’intérêt, ce qui n’est pas le cas du SEO.
  • En SEA, tous les mots-clés sont potentiellement atteignables (à condition d’y mettre le prix) alors que le SEO n’offre pas de garantie de pouvoir se positionner sur des mots-clés à forte concurrence.
  • Campagne temporaire vs stratégie continue : le SEA permet de mener une campagne limitée dans le temps, par exemple pour des offres saisonnières ou un lancement de produit. Le SEO, lui, se fait en continu et sur le long terme.
  • Notoriété et confiance : le SEO permet de renforcer la notoriété et la confiance des utilisateurs, ce qui n’est pas vraiment l’objectif du SEA, qui répond surtout à des enjeux de court terme.

Quand privilégier le SEO par rapport au SEA ?

Pour résumer, il faut privilégier le SEO dans les situations suivantes :

  • Vous avez besoin d’un trafic soutenu à long terme ;
  • Vous souhaitez créer une relation de confiance avec votre cible ;
  • Vous souhaitez construire un site qui fait autorité ;
  • Vous souhaitez augmenter la valeur de votre site.

Quand privilégier le SEA par rapport au SEO ?

Et il faut avoir plutôt recours au SEA quand :

  • Vous avez besoin de résultats immédiats ;
  • Votre business dépend des saisonnalités ;
  • Vous souhaitez promouvoir un produit qui n’existe pas encore.

Quel budget pour mettre en place une stratégie SEO et SEA ?

La répartition de votre budget entre SEO et SEA dépend de la situation de votre entreprise et de votre site web, ainsi que de vos objectifs. Le SEO et le SEA peuvent aussi être complémentaires, puisque leurs effets sont différents. 

Le coût d’une stratégie SEA

Dans le cadre d’une stratégie SEA, les moteurs de recherche vous rémunèrent à la performance : vous ne payez que lorsqu’un internaute a cliqué sur l’une de vos annonces. Les liens commerciaux sont facturés au coût par clic (CPC).

Le coût par clic dépend de la concurrence des autres entreprises annonceurs en termes d’enchères. Sur Google Ads par exemple, le CPC moyen est estimé entre 1 et 2 €, mais il peut parfois être beaucoup plus élevé sur les mots-clés les plus utilisés. Le secteur de l’énergie affiche par exemple un CPC qui tourne autour de 50 €.

Il faut toutefois noter que le nombre de clics par mois est limité par le budget maximal défini par l’annonceur. Ce budget se calcule sur la base d’un budget quotidien moyen multiplié par 30,4, soit la moyenne du nombre de jours dans un mois. Par conséquent, si l’entreprise choisit un budget de 304 € par mois, soit 10 €/jour, sa facture mensuelle n’excède jamais cette somme.

L’avantage du SEA est donc de vous éviter les dépassements de budget. Vous vous fixez le coût maximum quotidien à dépenser, et les publicités cessent dès que le montant est atteint.

Le coût d’une stratégie SEO

La stratégie SEO est gratuite. Le seul “coût” est le temps et l’énergie qu’il faut y consacrer.

Toutefois, vous pouvez aussi choisir de faire appel à une prestation de SEO. Un indépendant en SEO coûte en moyenne 587 € par jour de travail. Une agence spécialisée peut quant à elle facturer entre 2500 et 5000 € un projet sur mesure.

Doit-on recruter pour développer sa stratégie de marketing digital ?

Pour mettre en œuvre une stratégie marketing digital en SEO ou SEA, il peut être intéressant de recruter, surtout si vous êtes débutant en la matière.

Quel profil recruter pour s'occuper du SEO et du SEA ?

Dans ce domaine, il faut chercher un profil capable de prendre en compte toutes les connaissances liées aux techniques marketing digital.

Le SEM Manager définit et optimise la stratégie de webmarketing pour poser une marque ou une société dans son écosystème digital, du référencement naturel (SEO) au référencement payant (SEA) avec un budget à sa disposition.

En entreprise, il peut faire appel à des prestataires tout en définissant et contrôlant la stratégie, les budgets et le retour sur investissement, ou être dans une fonction plus opérationnelle en agence. Il aura une mission plutôt stratégique chez un e-commerçant ou un pure player.

Pour quelles missions ?

Ses tâches consiste principalement à :

  • Analyser le marché et adapter les objectifs en termes d’acquisition de trafic.
  • Étudier une stratégie de référencement naturel ou payant
  • Définir une stratégie éditoriale (balises, mots-clés)
  • Assurer l’interface avec les régies publicitaires en ligne ou les moteurs de recherche
  • Réaliser des reporting sur les objectifs en termes de visibilité du site internet.

Comment financer ses besoins en marketing digital ?

Financer vos campagnes de marketing digital assure la rentabilité de votre démarche. Afin de financer votre projet web, vous pouvez choisir parmi les différentes formes d’aides et subventions mises à votre disposition. Il existe également des solutions de financement particulièrement adaptées aux professionnels du digital.

Les aides et subventions

Selon la taille de votre entreprise et votre domaine d’activité, vous pouvez accéder aux aides et subventions suivantes :

  • Le fonds européen de développement régional (FEDER) destiné à la technologique et l’innovation, aux PME, aux technologies de l’information et de la communication
  • Les financements régionaux comme le Chèque Transformation Numérique de la Nouvelle-Aquitaine ou la subvention des Pays de la Loire
  • Le Chèque France Num pour la numérisation des TPE
  • Le prêt de croissance TPE Grand Est

Les conditions d’éligibilité au financement varient en fonction de la région dans laquelle votre entreprise est implantée ainsi que du type d’aide et de subvention que vous avez choisi.

La solution du Revenue Based Financing

Le Revenue Based Financing (RBF) est une solution de financement innovante qui répond aux nouveaux besoins de l’économie digitale : elle est donc particulièrement pertinente si vous cherchez à financer vos stratégies SEO et/ou SEA.

Le RBF est plus rapide et plus accessible que les moyens de financement classiques. C’est un mode de financement basé sur les revenus futurs de l’entreprise. Il permet notamment aux entreprises digitales de financer leur croissance très rapidement de façon non-dilutive (le dirigeant de l’entreprise conserve son indépendance, car ce type de financement n’a aucun impact sur l’actionnariat de l’entreprise).

Karmen propose justement ce type de solutions de financement. La plateforme Karmen permet notamment à n’importe quel acteur de déterminer en moins de 48 heures s’il est éligible au financement ou non.