Accueil
>
Financement
>
Quels financements pour les startups tech ?

Quels financements pour les startups tech ?

Pour gérer sa startup tech et générer de la croissance, un chef d’entreprise a besoin de financement. Vous êtes perdu entre les différentes opportunités de financement, et souhaitez connaître les caractéristiques de chaque alternative ? Nous détaillons tout ce que vous devez savoir dans cet article.

Baptiste Wiel
Publié le

31.12.2021

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Mis à jour le

16.1.2022

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

C’est quoi une startup tech ?

Une start-up tech est une jeune entreprise innovante spécialisée dans le secteur des nouvelles technologies. Cette forme particulière d’entreprise repose sur l'expérimentation et la recherche d’un business model rentable permettant un développement rapide de la structure. L’objectif de la start-up est de proposer un produit ou un service innovant et unique.

L'expérimentation et la perspective d’une forte croissance

La startup tech ne dispose que rarement d’un marché préalable auquel vendre son produit ou service. Cette jeune entreprise expérimente ainsi son business model et mène plusieurs séries de tests afin d’identifier son marché.

Un projet de création d’une start-up est ainsi plus risqué qu’un projet plus classique; on mentionne souvent la fameuse statistique selon laquelle 90 % des startups échouent. Cependant, ces projets ont des potentiels élevés de rentabilité. Si la recherche du marché empêche la jeune entreprise d'être profitable dans ses premières années, l'accélération, voire l’industrialisation de ses opérations ainsi que l’augmentation de sa marge par client sont à l’origine des succès incroyables de Silicon Valley comme de la French Tech.

L’usage des nouvelles technologies

La startup tech développe généralement un produit ou service innovant en exploitant les nouvelles technologies et le numérique. Ces jeunes entreprises évoluent ainsi dans des secteurs nouveaux comme le numérique et la biotechnologie, elles peuvent également innover dans une industrie déjà mature, voire bien ancienne. On compte ainsi un bon nombre de start up technologiques dans la fintech (finance), edtech (éducation) ou encore cleantech (écologie) et l’insurtech (assurance).

Parallèlement, ce recours à la technologie permet aux startups tech d’inventer totalement de nouveaux produits ou services. Elles peuvent également améliorer un service existant en rendant l'expérience utilisateur plus harmonieuse ou en boostant l’efficacité voire le rendement par rapport aux compétiteurs traditionnels.

Un besoin important de financement

Le caractère innovant et le modèle économique de la startup tech ne lui permet pas de définir clairement toutes les composantes de son marché et de lui assurer une rentabilité immédiate. C’est pourquoi une autre caractéristique majeure de la startup tech consiste en son besoin important de financement.

Ces besoins de financement inhérents aux jeunes entreprises technologiques servent aussi bien à couvrir le démarrage de l’activité (recrutement, développements produits ou services…), que sa croissance. Elles n’ont donc pas le temps de s’autofinancer et doivent parfois lever des fonds pour se développer plus vite. 

En cas de réussite, la startup tech est amenée à devenir une entreprise traditionnelle avec un modèle économique établi ou à fusionner avec une entreprise plus grande. En cas d'échec, la startup disparaît par manque de trésorerie.

Comment se finance une startup tech ?

Comme nous l’avons évoqué un peu plus haut, les startups tech ont des besoin de financements importants, servant d’abord à concevoir et lancer un produit ou un service innovant, puis à accélérer pour rechercher de la croissance rapide. Il existe plusieurs solutions de financement selon les étapes de la vie de l’entreprise.

L’apport de fonds propres et la love money

En premier lieu, la start-up peut être financée par lapport des fonds propres des associés ou de l’entrepreneur. Les fonds alloués restent toutefois modestes et il n’est pas rare pour l’entreprise de recourir à la love money. 

La love money correspond généralement au premier recours pour un début de financement de création d’entreprise. Il s’agit de solliciter ses proches, famille et amis pour un premier don. Les donneurs bénéficient de réduction d’impôts et d’exonérations. Ce financement est rapide et non-dilutif, mais nécessite d’avoir un entourage aisé.

Business angels

Un Business Angel est une personne physique qui investit ses fonds personnels dans une entreprise. 

Il s’agit généralement d’anciens entrepreneurs qui, s’ils disposent de moins de moyens qu’une société de capital-risque, apportent des conseils avisés ainsi que de précieux contacts issus de leurs carnets d'adresses. 

Les subventions

En France, l’État alloue un budget pour l’aide à la création d’entreprises. Les subventions peuvent prendre différentes formes : aides matérielles ou financières, allégements sociaux et fiscaux. Plusieurs organismes publics ou privés donnent des subventions pour la création d’entreprises. 

Les prêts d’honneur

Le prêt d’honneur, non-dilutif et à taux zéro, est un prêt régional plafonné à 90 000 €. Le receveur s’engage sur l’honneur à rembourser le prêt 3 à 5 ans après réception. 

La dette

Les prêts octroyés sont très peu accessibles et ont un faible montant. Pour des business sans actif tangibles, il est quasi impossible d’obtenir un prêt bancaire traditionnel. Les banques ont en effet des critères limitants pour les entreprises qui n’ont pas déjà trois bilans positifs et n’ont pas levé de fonds au préalable.

De plus, il faut que les associés effectuent un apport en fonds propres suffisant pour contracter un emprunt bancaire. Cet apport doit souvent représenter au moins 20% du financement global. À défaut, la demande d’emprunt a de grandes chances d’être refusée. Ensuite, des garanties seront demandées par l’établissement prêteur.

Le crowdfunding

Certaines plateformes comme Ulule ou Hello Asso proposent un financement participatif reposant sur un système de collecte de dons ou de prêts. 

Capital risque

Les capital-risqueurs sont des investisseurs privés qui investissent leurs capitaux dans des start-ups ou des jeunes entreprises à fort potentiel en échange de titres de la société pour une période définie. 

Ces investisseurs apportent à la fois leurs apports financiers mais aussi leur assistance dans la gestion et le développement de l’entreprise grâce à leur expertise et leurs contacts. 

L’objectif de ces investisseurs est de réaliser une plus-value dans la vente des titres à horizon 5 ans. 

Le Revenue Based Financing

Karmen est la solution de Revenue Based Financing, un financement innovant, non dilutif (il n’y a pas de cession de capital en échange) et destiné aux entreprises digitales, aux Saas et aux e-commerces.

Pour savoir si vous êtes éligible, c’est très simple ! Connectez les outils financiers de votre entreprise en lecture seule grâce à l’open banking à notre algorithme. Notre objectif est d’analyser ainsi en toute objectivité le potentiel de votre entreprise en se basant sur les revenus présents et futurs. 

Ensuite, si vous êtes éligible, nous vous enverrons une offre de prêt sous 72 heures maximum. Il n’y a aucun frais caché. Si l’offre vous convient, vous recevrez le premier virement sous 48 heures. 

Plusieurs produits sont disponibles chez Karmen pour répondre au mieux à vos besoins. L’offre Karmen Grow vous apporte une trésorerie rapide et vous permet de financer votre croissance efficacement.

Vous souhaitez réaliser une levée de fonds ? Karmen vous propose de vous aider à la préparer au mieux grâce au produit Karmen Runway.

Si votre manque de trésorerie se fait ressentir pour votre besoin en fonds de roulement, nous vous recommandons de vous renseigner sur l’offre Karmen Invoice Financing. Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter !

Récapitulatif des aides pour les startups tech

Quels financements pour les startups tech ? 
La liste des financements pour les startups tech

Les aides des organismes publics et privés

Les startups tech peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d’aides spécifiques offertes par des organismes privés ou publics

On peut par exemple mentionner des agréments permettant l'exonération de certaines charges sociales ou impôts comme l’ACRE, le crédit d’impôt recherche (CIR) ou encore le crédit d’impôt innovation (CII). 

On peut encore évoquer le statut jeune entreprise innovante (JEI), réservé aux startups avec des dépenses en R&D représentant plus de 15 % de leurs charges.

BPI France

De son côté, la BPI France (organisme public de financement et de développement des entreprises) propose plusieurs dispositifs d’aide au financement des startups tech comme la bourse French Tech, des avances remboursables ou encore le prêt innovation R&D. Les entrepreneurs peuvent également bénéficier d’aides par des organismes et financeurs en région tels que les PRI, Partenariats Régionaux d’Innovation. 

Comment obtenir une bourse French tech ?

La bourse French Tech est un dispositif BPIfrance qui existe depuis 2014. Cette aide, sous la forme d’une subvention pouvant atteindre 30 000 ou 90 000 €, permet de financer le lancement du projet d’une start-up tech. 

Cette aide s’adresse aux jeunes startups innovantes disposant d’un réel potentiel de croissance. L’entreprise doit impérativement être immatriculée en France depuis moins d’un an et employer moins de 50 personnes. La jeune entreprise innovante va engager des dépenses et Bpifrance se propose de les partager. L’aide est accordée sous forme de subvention pouvant couvrir jusqu’à 70 % des dépenses éligibles retenues dans la limite de 30 000 € ou 90 000 €. A noter que pour être validées, les dépenses prévisionnelles doivent s’inscrire dans la globalité du projet, le servir et être cohérentes. 

L’aide plus importante de 90 000 € est octroyée aux projets très innovants, faisant face à des barrières à l’entrée puissantes et des compétiteurs avec une forte intensité capitalistique.

Ainsi, les startups tech sont des jeunes entreprises innovantes actives dans les secteurs des nouvelles technologies. Une des caractéristiques principales qu’elles ont en commun consiste en leur besoin de financement pour l'amorçage et la croissance de l'activité. Il existe une multitude de solutions pour financer une startup tech (dette, fonds propres, aides d’organismes privés ou publics, etc.). Il existe également une solution pour financer sa start-up technologique à revenus récurrents de façon non-dilutive et rapide : le Revenue Based Financing est la solution pour votre entreprise !

Rejoignez les entrepreneurs qui nous font déjà confiance

Je me fais financer