Accueil
>
Financement
>
Qu’est-ce qu’un business angel ?

Qu’est-ce qu’un business angel ?

Baptiste Wiel
Publié le

31.12.2021

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Mis à jour le

16.1.2022

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Afin de financer votre entreprise à l’amorçage, il est possible d’avoir recours à des “business angels”, en français anges des affaires, qui utilisent leurs carnets d’adresses ainsi que leurs ressources financières personnelles pour vous accompagner. Selon votre activité, et votre projet, il faudra bien prendre le temps de cibler les business angels qui vous intéressent. Leurs profils sont en effet très variables, tout comme la valeur de leurs montants. Seuls ou en réseaux, ces business angels ont de nombreux avantages dans l’accompagnement des nouveaux entrepreneurs et de leurs projets. 

C’est quoi un business angel ? 

Un business angel est une personne qui investit dans une entreprise innovante, et qui conseille l’entrepreneur. Le business angel intervient généralement dans les premières phases d’une entreprise afin de l’aider à démarrer.

Good to know : Le terme business angel vient de l’anglais, et veut dire ‘ange des affaires’, ou aussi définit par l’Académie française comme ‘investisseur providentiel’. 

Comment fonctionne le business angel ? 

Un business angel peut intervenir au cours de différentes étapes dans la vie d’une entreprise.

Par exemple, un business angel intervenant en amorçage et attestant toujours un développement de l’entreprise, peut réinvestir quelques années plus tard.

Au cours de ce deuxième round, il pourra, par exemple, amener un ami business angel pour compléter le prochain round. 

Les business angels qui interviennent plus tard, lors d’autres levées de fonds minimisent ainsi les risques car l’entreprise a eu le temps de prouver davantage sa viabilité. 

Comment est rémunéré le business angel ? 

Le business angel investit de son propre patrimoine financier un apport capital pour une certaine entreprise, pour laquelle il perçoit certaines valeurs de future réussite. Cette personne y voit donc un intérêt futur pour son investissement.

Le business angel prend généralement une plus-value substantielle via son investissement. Si le projet fonctionne bien, le business angel peut revendre sa participation en 3 à 5 ans, ou se faire racheter ses parts par l’entrepreneur, le fonds d’investissement ou encore via une entrée en bourse. 

Le business angel peut donc être rémunéré sous plusieurs formes : 

  • En capital : rémunération sous forme de dividendes ou de plus-values lors de la cession des titres
  • En obligations : rémunération sous forme d’intérêts
  • En royalties : rémunération sous forme de commission sur le chiffre d’affaires. 

Quel pourcentage prend un business angel ? 

Les business angels restent la plupart du temps minoritaires au capital de l’entreprise. Généralement ils prendront une part du capital inférieure à 20 %. 

C’est également pour cela qu’ils choisissent généralement des projets de proximité, ou issu de leur secteur économique, en raison de leur vécu professionnel et expertise. 

Les investisseurs providentiels se fixent généralement comme objectif de regagner environ dix fois leur investissement. 

Comment trouver le bon business angel ? 

En France, il y a de nombreuses fédérations de réseaux français de business angels. Ces réseaux mettent en relation des entrepreneurs avec les bons acteurs financiers. Cela simplifie énormément les processus de rencontres. 

Cependant, il y a plusieurs types de profils de business angels. On a d’un côté des personnes retraitées, qui peuvent investir entre 5 000 € et 20 000 € par an, et qui accompagnent les entrepreneurs à travers leur expertise.

Il y a également des entrepreneurs à succès qui ont eux-mêmes des envies d’investir dans des projets qu’ils estiment prometteurs. Ils peuvent généralement investir entre 50 000 et 500 000 €. 

Dans la plupart des cas, les montants investis ne dépassent jamais les 1 million €. Les tickets moyens, qui sont la somme annuelle investie par un business angel, tournent autour de 10 000 à 20 000 €. 

En France, il existe :

Comment négocier avec un business angel ? 

La sélection et négociation avec un business angel peut être sévère mais évalue dans le fond la faisabilité et la réussite du projet, porté par l’équipe. 

Pour convaincre convaincre à minima vos interlocuteurs, il faut démontrer que vous optimisez le modèle économique de votre business et que vous tirez du profit en supportant vos coûts globaux tout en rémunérant vos actionnaires. 

Notez bien que lorsqu’il y a des business angels qui s’intéressent en même temps à un même projet, ils peuvent se regrouper en société d’investissement de business angel (SIBA) afin de partager les risques. 

Globalement la viabilité et la rentabilité de votre projet sont les critères fondamentaux que regardent les investisseurs dans votre dossier. 

Quels sont les avantages d’un business angel ? 

Voici la liste des avantages et inconvénients des business angels.
Quels sont les avantages et les inconvénients des business angels ? 

Les business angels fonctionnant dans beaucoup de cas en réseaux, ils analysent plusieurs secteurs et ont donc des compétences multi-sectorielles ainsi qu’une certaine notion du risque

Les business angels ont tous intérêt de vous faire percer sur votre marché grâce à leur expérience et leurs compétences.

Les business angels ne dépendent pas tout le temps de la localisation géographique pour financer un projet, ce qui est intéressant pour aller chercher des experts dans votre secteur dans un autre pays. 

Les business angels restant minoritaires, ils ont une participation active dans votre entreprise, mais ne dirigent pas non plus votre entreprise, ce qui vous laisse davantage de liberté.

Globalement, l’accès à leurs compétences, carnets d’adresses ainsi que leurs précieux conseils sont les meilleurs avantages pour optimiser la réussite de votre entreprise. 

D’autre part, via un business angel, l’entrepreneur n’a pas à rembourser le coût de l’investissement alloué initialement. En revanche, il faut rentabiliser l’investissement du business angel afin de lui apporter une plus-value. 

Les business angels ont quant à eux l’avantage de bénéficier d’avantages fiscaux sur le capital investi, telles que la loi TEPA ou encore la loi Madelin

Quels sont les inconvénients d’un business angel ? 

Il y a certains aspects à prendre en compte dans ce mode de financement pour votre entreprise. En effet, se faire financer en externe implique une intervention sur le capital de votre entreprise et donc au niveau de sa gestion de l’entreprise et de son contrôle. 

L’accompagnement de business angels, bien que très avantageux, demandera aussi des apports réguliers ce qui peut prendre un certain temps pour l’entrepreneur. 

Quelles sont les alternatives au business angel ? 

Le prêt d’honneur 

Le prêt d’honneur est un prêt sans garantie ou caution personnelle, la plupart du temps à taux zéro. Son montant peut atteindre jusqu’à 90 000€ pour un projet innovant. Il est porté par des réseaux d’accompagnement, comme Initiative France ou encore Réseau Entreprendre. 

Le crowdfunding

Le crowdfunding ou financement participatif est un mécanisme de financement qui s’opère par la récolte de fonds auprès d’un large public pour financer un projet créatif, le plus souvent en ligne. 

Le prêt bancaire

Le prêt bancaire ou crédit professionnel, est un financement accordé par les banques aux entreprises ou à des professionnels. Ce prêt prend la forme d’un crédit, octroyé dans des conditions précises.

Le projet en question doit répondre à un certain nombre de critères afin de correspondre aux attentes du banquier.

Le Revenue Based Financing (RBF)

Le RBF est une solution de financement non-dilutive pour venir en aide aux entreprises digitales disposant de revenus récurrents.Pour financer un projet sur le court terme, le RBF requiert une analyse des données financières et bancaires de l'entreprise en question (coûts d'acquisition...)

C’est une avance dans la trésorerie de l’entreprise, qui permet de débloquer du capital pour la croissance de l’entreprise, et ce de façon non dilutive. 

Karmen propose aux entreprises d’obtenir une offre de financement en moins de 48h. Pour les entreprises, le processus prend moins de 24 heures. Il vous suffit de connecter vos outils financiers à notre algorithme pour obtenir une réponse en moins de 72 heures. 

Les business angels sont des ressources clés pour soutenir l’amorçage d’un projet et de ses entrepreneurs. Étant souvent des entrepreneurs à succès ou des personnes avec une haute expertise d’un secteur, ils sont des atouts pour guider les startups et supporter leurs débuts.

Rejoignez les entrepreneurs qui nous font déjà confiance

Je me fais financer