Blog
>
Faire appel à un leveur de fonds : bonne ou mauvaise idée ?

Faire appel à un leveur de fonds : bonne ou mauvaise idée ?

Baptiste Wiel
Baptiste Wiel
Faire appel à un leveur de fonds : bonne ou mauvaise idée ?

Vous cherchez les moyens financiers et matériels plus importants qui vont être un véritable tremplin pour votre start-up ? Si l’emprunt bancaire ne vous intéresse pas, si votre réseau de potentiels investisseurs reste à étoffer, le financement par la levée de fonds est un levier des plus intéressants. Mais est-ce nécessairement une bonne idée ?

Les avantages d’un leveur de fonds

Un fin connaisseur des investisseurs

La principale qualité du leveur de fonds est son expérience et sa connaissance des investisseurs : il sait ce que veulent les investisseurs, quels sont leurs critères d’investissement et comment y répondre de manière adaptée. 

Le leveur de fonds va donc pouvoir attirer les investisseurs, prenant en compte leurs intérêts, leurs appétences ou leurs craintes à l’égard de certains types de propositions. Il connaît le fonctionnement des fonds et va anticiper les questions des interlocuteurs pour construire un pitch qui y répond parfaitement. Le leveur de fonds aide ainsi l'entrepreneur à construire un discours percutant et une documentation pertinente pour retenir l’attention et convaincre les investisseurs, et s’assurer d’une réponse positive.

Les compétences techniques du leveur de fonds (connaissance des acteurs, maîtrise des étapes de la levée de fonds) sont dès lors très précieuses pour l’entrepreneur. Il est un véritable atout dans la négociation du deal pour conclure dans les meilleures conditions : il sait ce qui doit être négocié ou non, et le fait de manière à ne pas mettre l'opération en danger. 

De plus, son point de vue externe par rapport à la start-up l’aide à relever les points faibles ou peu clairs, de mettre la start-up en perspective avec d’autres sociétés comparables, et ainsi de vous éviter d’arriver sur le marché avec des prétentions déconnectées de la réalité du marché. Il va donc être force de proposition pour la façon dont le projet va être présenté.

Son carnet d’adresses est également un avantage considérable : il peut pallier l’inefficacité du capital social de l’entrepreneur grâce à son propre réseau. Il a un réseau de top tier VCs et est en contact constant avec la plupart des fonds de la place. Le leveur de fonds a ainsi un accès privilégié aux fonds et connaît les tendances du moment. Le leveur de fonds sait par ailleurs qui a de l'argent lors de la construction du dossier, qui est actif ou en pause, quelles thématiques sont privilégiées par quels fonds.

Schema les avantages du leur de fonds

Un précieux gain de temps

Lever des fonds est l’une des missions essentielles du CEO, et cela prend beaucoup de temps. Faire appel à un leveur de fonds permet de gagner du temps, car il connaît toutes les étapes de la levée et va savoir les gérer : préparation du business plan, sélection des bons investisseurs, prise de rendez-vous, organisation du road-show (la tournée des investisseurs)... 

Il effectue le suivi des demandes et organise le calendrier des contacts investisseurs pour maximiser le momentum et obtenir des offres dans un timing raisonnable. Par conséquent, il permet à l'entrepreneur de ne pas investir tout son temps dans la levée et de se concentrer sur son activité.

Le gain de temps se fait également sur la préparation de l’opération : le leveur accompagne l’entrepreneur de bout en bout, lui donne des conseils et est engagé dans la réussite du projet. Il peut par exemple entraîner l’entrepreneur à la présentation orale.

C’est donc un temps précieux qui peut être gagné grâce à lui. Entre le gain de temps et le montant obtenu plus élevé grâce à l’expertise du leveur, l’opération peut s’avérer très rentable.

Les inconvénients du leveur de fonds 

Profil type du "mauvais" leveur de fonds

Un mauvais leveur de fonds, ou quelqu’un qui s’improvise leveur, provoquera immédiatement le refus des investisseurs. Par l’intermédiaire du leveur, c’est aussi l’image de votre entreprise qui est en jeu, donc son manque de crédibilité ou de professionnalisme peut gravement nuire à vos ambitions.

De plus, un leveur improvisé ne saura pas négocier une L.O.I. (lettre d’intention), ce document crucial qui résume l’ensemble des termes et conditions selon lesquels l’investisseur est prêt à investir au capital d’une société, et sera un handicap plutôt qu'un atout.

Par ailleurs, certains leveurs travaillent sur de multiples opérations en même temps, envoyant des decks dans toutes les directions, à plus de 200 fonds d’un coup : attention, car votre dossier sera probablement bâclé. Demandez-leur donc toujours comment ils travaillent, et si l’équipe n’est pas sur 10 autres levées en même temps. Un leveur débordé de travail aura moins de temps à vous consacrer, sera moins dans la compréhension de votre business, et vous n’aurez pas une bonne relation avec lui.

Par conséquent, avant de faire appel à un leveur, il faut toujours vérifier son track record, être bien renseigné sur son parcours !

Un leveur de fonds inadapté

Un leveur de fonds peut être très sérieux et professionnel, mais cela ne veut pas dire que c’est celui qu’il vous faut ! Par exemple, sur certains tours, les leveurs ne sont pas à prescrire : les petites opérations (inférieures à 1M€) sont souvent réalisées par des business angels qui sont généralement assez peu ouverts à l'intervention d'un leveur. Choisir aussi en fonction de la thématique, de ses spécialités…

Par ailleurs, la capacité à faire rêver sur son projet, à le “vendre”, à le présenter clairement, votre abnégation et votre détermination, vos compétences en matière de négociation et de décision, sont d’abord de votre responsabilité : cela ne se sous-traite pas, à moins de trouver le leveur de fonds adapté, c’est-à-dire un vrai sparring partner !

Le choix du leveur de fonds doit donc être mûrement réfléchi : il s'agit de trouver l'acteur qui correspond parfaitement au profil de l'entreprise en recherche de fonds afin de se donner un maximum de chance.

Pour résumer : Comment choisir un bon leveur de fonds ?

Un bon leveur de fonds peut représenter un véritable atout afin de maximiser les chances d’obtenir le financement dont vous avez besoin, et surtout de le faire dans les meilleures conditions possibles… Mais à condition de choisir la bonne personne !

Il est indispensable d’être bien renseigné au sujet de votre leveur et de lui poser un certain nombre de questions avant de pouvoir lui faire entièrement confiance. Voici les cases à cocher pour reconnaître le bon leveur de fonds :

  • Le leveur est-il expérimenté ? Quelle est sa notoriété ? Vérifiez son track record pour savoir depuis combien de temps il exerce, combien d’opérations il a réalisé, quels ont été ses succès, ou encore quelle est la qualité de son carnet d’adresses. Renseignez-vous auprès des partenaires de la création d’entreprises, sur les moteurs de recherche, lors de salons ou de rencontres investisseurs/entrepreneurs. N’hésitez pas non plus à demander au candidat leveur de fonds une liste de références que vous pourrez contacter par vous-même par la suite afin de vous assurez de ses expériences et de sa bonne réputation.
  • Les montants levés correspondent-ils au montant que vous recherchez ? Il est indispensable de trouver le leveur de fonds adapté à votre projet de financement. Observez l’historique de ses opérations et leurs montants, afin de les comparer avec votre propre projet de finance.
  • Discutez de sa façon de travailler : à quel rythme contacte-t-il les fonds ? Réalise-t-il toute la documentation à votre place ou la construisez-vous ensemble ? Participe-t-il à la négociation ? Ces questions sont essentielles afin de savoir si vous allez pouvoir travailler ensemble de manière constructive et en symbiose.

Enfin, rappelons qu’une levée de fonds prend du temps, de l'énergie et représente une épreuve psychologique. Une fois que les cases précédentes sont cochées, choisir un leveur de fonds avec qui l'on se sent bien et l’on s'entend bien permet de prendre la décision finale !

Sachez aussi qu’il existe de nombreuses alternatives à la levée de fonds - beaucoup moins chronophages et moins coûteuses ! Comme par exemple le Revenue based financing, une alternative intéressante à la levée de fonds, rapide et sans dilution.