Accueil
>
Revenue-based-financing
>
Quels sont les avantages et les inconvénients des VC et fonds d'investissement ?
Quels sont les avantages et les inconvénients des VC et fonds d'investissement ?

Quels sont les avantages et les inconvénients des VC et fonds d'investissement ?

Lorsqu’un entrepreneur veut financer un projet pour son entreprise, différentes options se présentent à lui : utiliser l’argent que l’entreprise a généré pour le réinvestir (auto-financement), emprunter à la banque mais cela peut souvent s’avérer complexe pour les jeunes structures, bénéficier d’aides publiques ou lever des fonds. Si l’on entend beaucoup parler de startups réalisant d’importantes levées de fonds auprès des Venture capital/ fonds d'investissement, c’est un processus qui est en réalité long et complexe qui peut présenter de réelles inconvénients pour les entrepreneurs. Dans cet article, nous vous expliquons tout sur les levées de fonds et montrons les avantages et inconvénients de ce mode de financement. 

Baptiste Wiel
Baptiste Wiel
Publié le

21

July

2022

July 21, 2022

Mis à jour le

21

July

2022

July 21, 2022

Lever des fonds, c’est quoi ? 

Lever des fonds consiste à trouver des investisseurs ou des institutions (business angels, fonds venture, venture capital, fonds d'investissement) susceptibles d'investir dans le capital de l'entreprise pour financer un projet

Ce mode de financement s'adresse principalement aux entreprises innovantes et aux start-up à fort potentiel de développement. Les investisseurs (business angels ou fonds d'investissement) visent à réaliser d'importantes plus-values ​​lorsqu'ils revendent leurs titres. Il existe plusieurs moments dans la vie d’une entreprise pour lever des fonds: 

  1. Pour lancer un projet (financement d'amorçage), le lancement d'un nouveau service ou produit : le montant n'est généralement pas très important et les investisseurs sont principalement des business angels.
  2. Pour recruter des équipes, améliorer les offres, communiquer : le montant est plus important, et des fonds d'investissement peuvent être intéressés par le projet.

Comment sont apparus les VC et fonds d'investissements ?

Lorsque un ou plusieurs investisseurs prennent des participations dans une société non cotée on parle de Venture Capital ou “Capital-risque” en français.

Le principe du VC, fonds d'investissement et business angels est d’investir dans des jeunes entreprises innovantes en forte croissance ou en pariant sur une forte croissante.

Le VC prend des parts minoritaires du capital en espérant réaliser un retour sur investissement important en vendant les actions lors d’une sortie (vente de l’entreprise à un autre acteur, nouvelle levée de fonds, etc.).

Un peu d'histoire

Le VC aurait été inventé par le Georges Doriot, un général français ayant créé la American Research and Development Corporation (ARD) après la Seconde Guerre mondiale. L’ARD est considéré comme le premier VC au monde qui a investi 70 000 dollars dans une société qui sera valorisée à 355 millions de dollars lors de son introduction en bourse. 

Que signifie le terme de VC ?

Le terme de VC recouvre en réalité plusieurs choses différentes: 

  • Fond classique qui peuvent être généraliste mais on souvent une thèse d’investissement sur un secteur en particulier
  • Fond avec un gros investisseur indépendant (cela peut être un fond personnel ou un fond familial) 
  • Fond étant un réseau de business angels ou de plus petits investisseurs
  • Fond lié à une grande entreprise que l’on appelle une corporate ventures
  • D’autres modèles type startups studio qui investissent et apportent de l’aide aux startups

Quels sont les avantages des levées de fonds ? 

Possibilité de financer le projet de l’entreprise

Cependant, même si c’est bien le but de la levée de fonds, il ne faut pas oublier que cela permet de financer un projet qui est par nature risqué.

Pas de remboursement

Les investisseurs recevront des parts de la société et leurs apports seront des apports en capital social. Ces fonds, par nature, n’appellent pas à un remboursement à la différence des prêts bancaires

Une aide stratégique

Que ce soit un fond comme un investisseur individuel, ces participations de fonds donnent à la fois de la crédibilité à l’entreprise mais leur permet aussi de se faire accompagner (aide au recrutement, accès à des nouveaux réseaux, apports de compétences spécifiques, etc).

Quels sont les inconvénients des levées de fonds ? 

Pas adaptée à tous les types d’entreprises

La question d’une levée de fonds ne se pose que si l’on a un projet de croissance ambitieux pour son entreprise nécessitant un financement extérieur, comme c’est souvent le cas avec les entreprises de type “startup”. 

Par exemple, une activité ne présentant pas d’économie d’échelle aura peu de chances de trouver des investisseurs pour accompagner son projet.

 La levée de fonds est coûteuse

Elle réduit le patrimoine de l’entrepreneur en faisant entrer de nouveaux acteurs au capital, celui-ci renonce donc à une partie de ses parts. Ces parts sont cédées au fonds d'investissements, aux VCs ou aux business angels.

Un des biais est souvent de ne pas considérer cette perte en envisageant une levée de fonds et de considérer cela comme un financement peu coûteux.

De plus, l’entrepreneur doit se faire accompagner d’un avocat d’affaires dans le cadre de sa levée, dont les honoraires peuvent rapidement être coûteux. 

La levée de fonds peut avoir des conséquences sur les modalités de gestion de l'entreprise

  • Dilution des associés en place c'est-à-dire que ceux-ci auront une part moins importante du capital de l’entreprise, cela peut parfois décourager des associés et ainsi les démotiver dans leur travail pour l’entreprise.
  • Intégration d’associés avec des intérêts différents : les investisseurs (fonds d'investissements, VCs ou business angels) veulent surtout sécuriser leur investissement et donc envisager des sorties dans les 5 ans à venir en général alors que les associés ont parfois un horizon plus lointain en tête et veulent surtout garder leur liberté et contrôle sur leur entreprise
  • Complexification du fonctionnement de l’entreprise: l’entrepreneur partage du capital avec un nouvel investisseur qui siègera dans les organes de décision et avec qui il faudra s’accorder sur certaines décisions stratégiques.
  • L'orientation de la stratégie vers une création rapide de valeur étant donné que l’objectif du fonds est de faire un multiple maximum de son investissement entre son entrée et sa sortie.
  • La signature d’un pacte d’actionnaire imposant de nombreuses contraintes notamment en matière de liquidité de l’actionnariat et d’obligation d’un investissement exclusif du temps des hommes clés dans le projet de développement de l’entreprise.

Lever des fonds est chronophage

Il faut généralement compter entre 6 et 9 mois pour une levée, car l’entrepreneur doit d’abord identifier des fonds d'investissement qui correspondent au projet (fonds spécialisés dans certains secteurs etc), approcher les fonds puis effectuer plusieurs rendez-vous, le premier pour présenter le projet de manière générale.

Le fonds d'investissement va ensuite effectuer une due diligence et les deux parties devront se mettre d’accord sur les éléments juridiques (term sheet, pacte d’actionnaire, etc.).

Tableau récapitulatif des avantages et inconvénients des levées de fonds

Avantages de la levée de fonds Inconvégnients de la levée de fonds
Développement du capital de l'entreprise Uniquement pour les entreprises au fort portentiel de croissance
Pas de remboursement/ échéances à court terme Coût permanent pour l'entreprise à long terme
Une aide stratégique et opérrationnelle de la part des fonds d'investissement Conséquences directes sur la liberté de gestion de l'entreprise Chronophage

Quelles sont les alternatives à la levée de fonds?

Si la levée de fonds présente des inconvénients trop importants pour l’entrepreneur, d’autres alternatives existent :

  • L’emprunt bancaire : qui peut parfois être difficile à obtenir pour une jeune entreprise car celui-ci nécessite des garanties
  • Aides et subventions publiques (notamment de la BPI)
  • Autofinancement : mais nécessite que l’entreprise ait une trésorerie importante à investir
  • Le RBF ou Revenue Based Financing comme Karmen, qui est une solution de financement non dilutive, destinée aux entreprises digitales (notamment celles avec des revenus récurrents) qui propose une solution de financement en analysant les données des entreprises (coûts d’acquisition, revenus futurs estimés, …).Le RBF est en fait une avance de trésorerie, permettant de débloquer du capital pour la croissance de l’entreprise et de façon non dilutive.

Comment le RBF prépare et complète votre levée de fonds ?

Le RBF est la solution la plus rapide de financement, avec un délai d’environ 48h.

Pour un entrepreneur avec des gros projets de croissance et envisageant une levée, le RBF complète et prépare une levée de fonds en lui permettant de financer ses activités pendant la levée et en améliorant ses métriques de performances. Ainsi, son entreprise sera davantage valorisée et moins diluée au moment de la levée. 

La levée de fonds est un mode très fréquent de financement, qui est chronophage et coûteux mais peut présenter un intérêt stratégique important pour l’entreprise. Le tout étant d’utiliser les bons outils de financement au bon moment, comme le RBF.

Faîtes une demande de financement avec Karmen et découvrez à combien vous êtes éligible !