Quelles différences entre RBF et levée de fonds ?

La levée de fonds est un moyen de financement dilutif qui consiste à obtenir de la trésorerie contre une partie du capital social de la société. Après avoir assisté à une augmentation du nombre de levées de fonds, le marché de l’investissement se tend et les start-ups ont de plus en plus de mal à trouver des financements. Heureusement, de nouvelles alternatives existent tel que le Revenue Based Financing. Le RBF signifie « financement basé sur les revenus ». Concrètement, il permet d’avancer les revenus récurrents d’une entreprise. En 48h, un entrepreneur peut recevoir du capital. Dans cet article, nous traiterons des différences entre les deux moyens de financement que sont : la levée de fonds et le RBF.

Baptiste Wiel
Baptiste Wiel
Publié le

17

June

2022

June 17, 2022

Mis à jour le

17

June

2022

June 17, 2022

Les trois différences majeures entre le RBF et la levée de fonds

Le profil de l’entreprise

Le moyen de financement le plus adéquat entre le RBF et la levée de fonds dépend du profil de l’entreprise

Le RBF est notamment adapté pour les business model qui procurent des revenus réguliers récurrents tels qu’avec un système d’abonnement, autrement vous pourrez vous autofinancer grâce à vos clients. C’est un modèle qui convient également pour les SaaS, Software As a Service.

Le business de l’abonnement en France augmente de 19% par an.

Le délai d'obtention du financement

Le choix de financement entre les deux outils dépend de l’urgence des besoins en financement de l’entreprise.

En effet, si le besoin de financement est urgent, les fondateurs auront accès à du cash plus rapidement avec le RBF : entre 24 et 48h pour débloquer les fonds généralement.

À l’inverse, une levée de fonds est plus longue et peut prendre entre 9 mois et 1 an.

La dilution

Une différence majeure entre le RBF et la levée de fonds est la dilution ou non du capital social de l’entreprise. Une levée de fonds induit une dilution, c’est-à-dire une baisse des parts du capital social des fondateurs.

Les investisseurs investissent dans la société en contrepartie d’un pourcentage du capital social de la société. À l’inverse, le RBF est un système de financement dit non-dilutif.

Tableau récapitulatif RBF VS levée de fonds

RBF Levée de fond
Étapes du process - Candidature en ligne
- Due diligence des activités de l’entreprise notamment financières, opérationnelles et marketing
- Envoie des fonds
- Listing des investisseurs potentiels
- La prise de contact : envoie d’un pitch, « profile » ou business model
- Rencontre
- Négociation
- Due diligence et audit
- Négociation finale
- Rédaction des documents d’investissement
- Closing
- Envoie des fonds
Dilution du capital Non-dilutif Dilutif
Processus Digitalisé Semi-digitalisé
Temps de process Rapide : entre 24 et 48 h Chronophage : entre 9 mois et un an.
Autonomie Les fondateurs ont le contrôle total sur les actions post-financement Le degré de contrôle des fondateurs est réduit par l’arrivée de nouveaux actionnaires
Montant Fixé selon les revenus récurrents actuels de l’entreprise Fixé selon les ambitions de l’entreprise
Remboursement Remboursement obligatoire au bout de 6 à 12 mois Pas de remboursement. Perte d’une partie du capital social. Les investisseurs peuvent être remboursés dans certains cas tels que : -Un achat de l’entreprise -Une entrée en bourse
Business Model Abonnement et revenus récurrents réguliers Tous types de business model