Accueil
>
Revenue-based-financing
>
Quelles différences entre RBF et levée de fonds ?
Quelles différences entre RBF et levée de fonds ?

Quelles différences entre RBF et levée de fonds ?

La levée de fonds est un moyen de financement dilutif qui consiste à obtenir de la trésorerie contre une partie du capital social de la société. Après avoir assisté à une augmentation du nombre de levées de fonds, le marché de l’investissement se tend et les start-ups ont de plus en plus de mal à trouver des financements. Heureusement, de nouvelles alternatives existent tel que le Revenue Based Financing. Le RBF signifie « financement basé sur les revenus ». Concrètement, il permet d’avancer les revenus récurrents d’une entreprise. En 48h, un entrepreneur peut recevoir du capital. Dans cet article, nous traiterons des différences entre les deux moyens de financement que sont : la levée de fonds et le RBF.

Baptiste Wiel
Baptiste Wiel
Publié le

30

September

2022

September 30, 2022

Mis à jour le

30

September

2022

September 30, 2022

Les trois différences majeures entre le RBF et la levée de fonds

Le profil de l’entreprise

Le moyen de financement le plus adéquat entre le RBF et la levée de fonds dépend du profil de l’entreprise

Le RBF est notamment adapté pour les business model qui procurent des revenus réguliers récurrents tels qu’avec un système d’abonnement, autrement vous pourrez vous autofinancer grâce à vos clients. C’est un modèle qui convient également pour les SaaS, Software As a Service.

Le business de l’abonnement en France augmente de 19% par an.

Le délai d'obtention du financement

Le choix de financement entre les deux outils dépend de l’urgence des besoins en financement de l’entreprise.

En effet, si le besoin de financement est urgent, les fondateurs auront accès à du cash plus rapidement avec le RBF : entre 24 et 48h pour débloquer les fonds généralement.

À l’inverse, une levée de fonds est plus longue et peut prendre entre 9 mois et 1 an.

La dilution

Une différence majeure entre le RBF et la levée de fonds est la dilution ou non du capital social de l’entreprise. Une levée de fonds induit une dilution, c’est-à-dire une baisse des parts du capital social des fondateurs.

Les investisseurs investissent dans la société en contrepartie d’un pourcentage du capital social de la société. À l’inverse, le RBF est un système de financement dit non-dilutif.

Tableau récapitulatif RBF VS levée de fonds

RBF Levée de fond
Étapes du process Candidature en ligne
Due diligence des activités de l’entreprise (financières, opérationnelles et marketing)
Envoi des fonds
Listing des investisseurs potentiels
Prise de contact : envoi d’un pitch, « profile » ou business model
Rencontre
Négociation
Due diligence et audit
Négociation finale
Rédaction des documents d’investissement
Closing
Envoi des fonds
Dilution du capital Non-dilutif Dilutif
Processus Digitalisé Semi-digitalisé
Temps de process Entre 24 et 48 h Entre 9 mois et 1 an
Autonomie Les fondateurs ont le contrôle total sur les actions post-financement Le degré de contrôle des fondateurs est réduit par l’arrivée de nouveaux actionnaires
Montant Fixé selon les revenus récurrents actuels de l’entreprise Fixé selon les ambitions de l’entreprise
Remboursement Remboursement obligatoire au bout de 6 à 12 mois Pas de remboursement (sauf en cas de rachat ou d'entrée en bourse)
Business Model Abonnement et revenus récurrents réguliers Tous types de business model

Dilutif ou non dilutif ?

Le RBF est un financement basé sur les revenus récurrents de l’entreprise. Les financeurs avancent en trésorerie immédiate les revenus récurrents futurs. En contrepartie, les financeurs obtiennent, quelques mois après le financement initial, un pourcentage du chiffre d’affaires de l’entreprise selon sa performance.

Le pourcentage varie entre 6 à 9% du capital versé initialement. Donc, le RBF, contrairement à la levée de fonds, est un modèle de financement non-dilutif.

Les fondateurs restent les seuls détenteurs du capital social de l’entreprise. De plus, les fondateurs n’ont pas à fournir de garanties personnelles. 

Quelles différences entre RBF et levée de fonds ?
Quelles différences entre RBF et levée de fonds ?

Quelle différence de temporalité ?

Le RBF un système est rapide : un entrepreneur peut recevoir des fonds en moins de 48 heures. La trésorerie avancée doit être remboursée au bout d’un certain nombre de mois. 

À la différence du RBF, la trésorerie obtenue lors d’une levée de fonds ne doit pas être remboursée par la suite. La levée de fonds est un modèle de financement dilutif qui prend généralement entre 9 mois et 1 an. Cette longue période s’explique par les nombreuses étapes qui caractérisent une levée de fonds.

Quels processus pour le RBF et la levée de fonds ? 

La levée de fonds

Le processus de la levée de fonds comporte plusieurs étapes

  • Contacter les investisseurs : Ii faut commencer par lister tous les investisseurs à contacter selon le secteur et la série que la start-up cherche à lever et contacter chaque investisseur de la liste. Cette étape comprend généralement l’envoi d’un pitch ou d’un « profil » c’est-à-dire une présentation PowerPoint de la start-up en moins de 10 slides. Si l’investisseur est intéressé, les fondateurs envoient un business model ou un business plan plus détaillé ;
  • Rencontrer les investisseurs : Si le screening du business model est passé, les investisseurs souhaitent approfondir le fonctionnement de la start-up et rencontrer les fondateurs en personne. Cette étape est aussi appelée le « road show » ;
  • Négocier avec les investisseurs : Si les investisseurs portent un intérêt à la société, ils rédigent un « term sheet », un document avec une proposition d’investissement. Ce document sera une base pour les négociations entre les fondateurs et les investisseurs ;
  • Auditer la start-up : L’étape de l’audit ou « due diligence » consiste en une vérification de plusieurs activités de la start-up : financières, techs, juridiques, comptables et culturelles ;
  • Rédiger les termes d'investissement : Les documents d’investissement comprennent le pacte d’actionnaire, le protocole d’investissement et la convention de garantie actif-passif ;
  • Closing : Suite au closing, les deux parties signent le document. A ce moment-là, la trésorerie est envoyée par les investisseurs.

Le RBF avec Karmen : une solution rapide, flexible et efficace

Ces trois dernières années, le nombre de levées de fonds a explosé. Avec le Covid, les start-ups qui se sont adaptées aux nouveaux besoins des consommateurs ont fait de nombreuses levées. 

L’écosystème entrepreneurial français a atteint un record de levées de fonds et de valorisation. Seulement, le marché commence à se tendre. En effet, les experts s’attendent à une explosion de cette bulle tech rapidement. Plusieurs incubateurs et VCs, tel que Y Combinator, ont commencé à prévenir leurs start-ups de réduire leur « burn rate », la vitesse à laquelle elles utilisent l’argent de leurs levées, pour qu’elles puissent tenir plus longtemps. Ce changement va impacter les start-ups dans leur stratégie de financement. Il sera plus difficile de lever des fonds. 

Les start-ups vont devoir trouver des alternatives. Certaines vont « boostrapper » c’est-à-dire créer son entreprise sans avoir recours à des financements externes. Pour les entreprises à fort besoin de financement, l’alternative du RBF est alléchante. 

En effet, pendant ce temps de crise qui impacte l’univers de la levée de fonds, le RBF est un moyen de financement stable qui requiert principalement des revenus récurrents stables. La méthode de financement du RBF est très utilisée dans les pays anglo-saxons, notamment aux Etats-Unis. Une étude de Allied Market Research projette que la taille du marché mondial de RBF atteindra 42 milliards de dollars en 2027. 

En e-commerce, les entreprises utilisent le RBF majoritairement pour financer leurs dépenses de marketing en ligne. Karmen propose cette alternative innovante qu’est le RBF. Karmen démocratise l’accès au financement non-dilutif. Les fondateurs peuvent répéter l’opération au fur et à mesure de votre développement. Le service de financement de Karmen repose sur trois principes : la rapidité, la non-dilution et la transparence. 

Le RBF et la levée de fonds sont deux outils de financement différents. Le RBF est non-dilutif et rapide. La levée de fonds est un outil dilutif et plus long. Ces outils peuvent être complémentaires, le RBF par exemple peut très bien vous aider à préparer la levée de fonds. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !