Finance

Marge nette VS Marge brute

Baptiste Wiel

December 27, 2022

Est-il préférable d’étudier la marge nette ou la marge brute ? Comment optimiser ses indicateurs ? On vous explique tout ! ‍

La marge brute et la marge nette sont des indicateurs considérés comme incontournables pour piloter au mieux l’activité de votre entreprise. Ils permettent de mesurer si l’activité d’une société est bénéficiaire.

Ces indicateurs permettent en effet d’étudier la rentabilité et la compétitivité de l’entreprise dans un secteur donné. Ils servent à prendre des décisions stratégiques avisées et sont bien souvent requis lors de l’établissement de Business Plan ou de dossiers de financement destinés à de potentiels investisseurs. 

Qu’est ce que la marge brute et la marge nette ? Comment calcule-t-on ces indicateurs ? Comment les interpréter ? Nous vous expliquons tout dans cet article !

Qu’est ce que la marge nette ?

Définition

La marge nette, aussi appelée marge bénéficiaire nette, correspond au ratio entre le résultat net de l’entreprise et son chiffre d’affaires. Cet indicateur est un taux exprimé en pourcentage, il est souvent considéré comme incontournable en ce qu’il évalue le bénéfice tiré de l’activité du business, qu’il s’agisse de la vente de biens ou de services. 

Comment interpréter la marge nette ?

La marge nette révèle le bénéfice que dégage chaque euro de chiffre d'affaires après règlement des intérêts, des frais d’exploitation, et des impôts. Ainsi, si le taux de marge nette est de 20 %, cela signifie que pour chaque euro de chiffre d’affaires dégagé, 20 centimes de résultat net sont générés.

Une marge nette importante traduit la faculté de l’entreprise à mieux contrôler ses dépenses et à bénéficier d’une bonne rentabilité. Il n’existe pas de taux de marge nette cible à atteindre idéalement. Cet indicateur sert en effet à situer l’entreprise dans son secteur d’activité en comparant la performance avec les concurrents, ou avec les performances antérieures de l’entreprise.

Comment calculer la marge nette?

La marge nette est un taux exprimé en pourcentage. Elle se détermine en divisant le résultat net par le chiffre d’affaires, et en multipliant le résultat obtenu par 100 pour obtenir un pourcentage :

Marge nette = (résultat net / chiffre d’affaires) * 100

Comment calculer le taux de marge nette ?
Le taux de marge nette correspond au pourcentage du ratio entre le résultat net de l’entreprise et son chiffre d’affaires

Par exemple, un prestataire de services réalisant un chiffre d’affaires de 500 000 € et un résultat net de 100 000 € affiche un taux de marge nette de 20 % {(100 000 € / 500 000 €) * 100}.

Qu’est ce que la marge brute?

Définition

La marge brute constitue la différence entre le prix de vente et le coût de revient d’un bien ou d’un service vendu. Cet indicateur est calculé avant les impôts et taxes et s’expriment en unité monétaire. 

Sa définition ne fait l’objet d’aucune norme légale ou comptable et la marge brute peut être interprétée différemment en fonction du secteur d’activité. On parle par exemple de marge commerciale pour les entreprises vendant des produits tangibles. 

Comment interpréter la marge brute?

La marge brute reste un indicateur très important pour piloter l’entreprise en ce qu’elle permet d’aider à fixer le prix de vente des produits et services afin doptimiser la rentabilité

Elle permet également d’avoir une bonne idée du levier sur les prix et peut aider à conquérir des parts de marché en baissant les prix tout en faisant attention à rester bénéficiaire.

Tout comme la marge nette, la marge brute est un indicateur permettant de situer l’entreprise dans son secteur d’activité en comparant la performance avec les concurrents. 

Suivre l’évolution de sa marge brute est également un bon moyen d’étudier l’évolution de la capacité à tirer des bénéfices avant impôts, taxes et intérêts

Comment calculer la marge brute?

La marge brute est un indicateur exprimé en unité monétaire. Elle se détermine en soustrayant le prix de revient du prix de vente du produit ou service commercialisé :

Marge brute = prix de vente (hors taxes) – coût de revient (hors taxes) 

Par exemple, un commerçant ayant un coût de revient hors taxes de 11,32 € sur ses produits, pour un prix de vente hors taxes de 34,99 €, affiche une marge brute de 23,67 €. La marge brute du commerçant est ainsi égale à 23,67€ par produit vendu.

Marge nette VS marge brute, que choisir pour son entreprise ?

La marge brute n’appréhende la rentabilité qu’au regard du prix de vente et au coût de revient hors taxes de l’activité de l’entreprise. 

Cet indicateur, s’il est très intuitif et fournit des éléments pertinents pour piloter l’entreprise, n’est ainsi pas adapté aux entreprises complexes tirant des revenus de différentes manières. 

Le taux de marge nette, quant à lui, est un indicateur des performances globales de l’entreprise. La marge nette prend en effet en compte le résultat d’exploitation, le résultat financier et le résultat exceptionnel. 

Elle tient également compte des impôts, taxes et le paiement d’intérêts. La performance obtenue donne ainsi une image plus précise de la santé financière de l’entreprise.

Malgré la différence entre la marge brute et la marge nette, les deux indicateurs se fondent sur des leviers similaires et fournissent une idée de la rentabilité de l’entreprise. 

Il peut ainsi être intéressant de considérer les deux : étudier la marge nette pour obtenir une image globale de la rentabilité de l’entreprise, observer la marge brute afin d’analyser la profitabilité en fonction du coût de revient et du prix de vente hors taxes.

Comment améliorer ses marges ? 

Des astuces pour optimiser ses marges

Des marges élevées ne donnent pas nécessairement une indication concrète sur le danger voire l’imminence d’une situation de cessation de paiement et de faillite. En effet, le résultat et la rentabilité de l’entreprise peuvent être fondés sur des écritures comptables et être décorrélés de rentrées de flux de trésorerie.

Si les marges ne donnent ainsi pas une image précise de l’état de la trésorerie dans l’entreprise, ces indicateurs confèrent toutefois d’importants leviers stratégiques et il est important de les analyser, et de les optimiser.

Augmenter les revenus

Afin d’augmenter ses marges, un des leviers potentiellement efficaces consiste en l’augmentation des revenus et donc l'augmentation des prix de ventes des biens et services commercialisés. 

Attention toutefois à ce que cette augmentation ne soit pas trop brusque, auquel cas elle pourrait nuire à l’importance de vos parts de marché

Seule exception, les produits ou services pour lesquels l’entreprise est en situation de (quasi)-monopole. Dans ce cas précis, le relèvement des prix aura en effet peu d’impact sur le nombre de clients car ces derniers n’ont pas ou peu d’alternatives.

Réduire les coûts

L’autre levier, peut-être le plus important et le moins délicat, consiste à essayer de minimiser les dépenses d’exploitation et les autres charges, ainsi qu’à réduire le coût de revient le plus possible.

Il peut ainsi être avantageux de renégocier ses contrats fournisseurs ou de changer de prestataire en faisant jouer la concurrence pour obtenir les meilleurs tarifs.

Il est également important d’analyser sa structure de coûts pour se débarrasser des potentielles dépenses superflues, sans que cela se fasse au détriment de la qualité des produits ou services commercialisés. 

Karmen et le RBF pour booster ses marges 

Nous l’avons vu, les marges brutes et nettes sont des indicateurs incontournables pour piloter l’entreprise. Elles ne donnent cependant aucun élément d’analyse concret sur l’état de la trésorerie dans l’entreprise. Afin de bénéficier de la meilleure marge de manœuvre pour booster ses marges, s’assurer une bonne trésorerie est ainsi primordial.

Karmen est la solution de Revenue Based Financing, un financement innovant basé sur les revenus futurs des porteurs de projet. C’est un type de financement dit non dilutif (il n’y a pas de cession de capital en échange) permettant de s’assurer de la trésorerie facilement et simplement afin de pouvoir optimiser ses marges sereinement.

Avec Karmen, les entreprises françaises bénéficient d’une solution de financement 100 % non-dilutif, digitalisée, et rapide (en moins de 48 heures !).

Pour obtenir un financement avec Karmen, c’est très simple ! Notre logiciel se connecte en lecture seule, grâce à l’open banking à vos outils pour avoir une vue rapide et efficace sur la santé financière de votre entreprise. 

Cela nous suffit pour vous donner une réponse d’éligibilité sous 48 heures et vous offrir les meilleures offres de financement, si vous êtes éligible. Le montant de financement peut aller jusqu’à 40 % de vos revenus récurrents annuels

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter nos conseillers ! 

Conclusion

Ainsi, la marge brute et la marge nette sont des indicateurs indispensables pour étudier la rentabilité de l’entreprise et prendre des décisions stratégiques permettant de piloter au mieux le business.

Alors que la marge nette fournit une image globale de la rentabilité de l’entreprise, la marge brute analyse la profitabilité en fonction du coût de revient et du prix de vente hors taxes. 

Ces indicateurs ne donnent toutefois pas d’image précise de l’état des flux de trésorerie de l’entreprise. Pour optimiser ces indicateurs sereinement, il peut ainsi être intéressant de recourir à une solution de financement non-dilutive comme Karmen.

Qu'est ce que Karmen ?

Karmen est la solution de Revenue Based Financing en France, une nouvelle réponse aux besoins de financement des entreprises techs, alternative aux levées de fonds et prêt bancaires, obtenez jusqu'à 5M€ en 48h.

Articles Relatifs

Marge nette VS Marge brute

Par

Baptiste Wiel

27.12.2022

Finance

Impôts : 10 erreurs les plus fréquentes chez les SaaS

Par

Baptiste Wiel

21.12.2022

Finance

Blog
>
Marge nette VS Marge brute

Marge nette VS Marge brute

Baptiste Wiel
Baptiste Wiel
Marge nette VS Marge brute

La marge brute et la marge nette sont des indicateurs considérés comme incontournables pour piloter au mieux l’activité de votre entreprise. Ils permettent de mesurer si l’activité d’une société est bénéficiaire.

Ces indicateurs permettent en effet d’étudier la rentabilité et la compétitivité de l’entreprise dans un secteur donné. Ils servent à prendre des décisions stratégiques avisées et sont bien souvent requis lors de l’établissement de Business Plan ou de dossiers de financement destinés à de potentiels investisseurs. 

Qu’est ce que la marge brute et la marge nette ? Comment calcule-t-on ces indicateurs ? Comment les interpréter ? Nous vous expliquons tout dans cet article !

Qu’est ce que la marge nette ?

Définition

La marge nette, aussi appelée marge bénéficiaire nette, correspond au ratio entre le résultat net de l’entreprise et son chiffre d’affaires. Cet indicateur est un taux exprimé en pourcentage, il est souvent considéré comme incontournable en ce qu’il évalue le bénéfice tiré de l’activité du business, qu’il s’agisse de la vente de biens ou de services. 

Comment interpréter la marge nette ?

La marge nette révèle le bénéfice que dégage chaque euro de chiffre d'affaires après règlement des intérêts, des frais d’exploitation, et des impôts. Ainsi, si le taux de marge nette est de 20 %, cela signifie que pour chaque euro de chiffre d’affaires dégagé, 20 centimes de résultat net sont générés.

Une marge nette importante traduit la faculté de l’entreprise à mieux contrôler ses dépenses et à bénéficier d’une bonne rentabilité. Il n’existe pas de taux de marge nette cible à atteindre idéalement. Cet indicateur sert en effet à situer l’entreprise dans son secteur d’activité en comparant la performance avec les concurrents, ou avec les performances antérieures de l’entreprise.

Comment calculer la marge nette?

La marge nette est un taux exprimé en pourcentage. Elle se détermine en divisant le résultat net par le chiffre d’affaires, et en multipliant le résultat obtenu par 100 pour obtenir un pourcentage :

Marge nette = (résultat net / chiffre d’affaires) * 100

Comment calculer le taux de marge nette ?
Le taux de marge nette correspond au pourcentage du ratio entre le résultat net de l’entreprise et son chiffre d’affaires

Par exemple, un prestataire de services réalisant un chiffre d’affaires de 500 000 € et un résultat net de 100 000 € affiche un taux de marge nette de 20 % {(100 000 € / 500 000 €) * 100}.

Qu’est ce que la marge brute?

Définition

La marge brute constitue la différence entre le prix de vente et le coût de revient d’un bien ou d’un service vendu. Cet indicateur est calculé avant les impôts et taxes et s’expriment en unité monétaire. 

Sa définition ne fait l’objet d’aucune norme légale ou comptable et la marge brute peut être interprétée différemment en fonction du secteur d’activité. On parle par exemple de marge commerciale pour les entreprises vendant des produits tangibles. 

Comment interpréter la marge brute?

La marge brute reste un indicateur très important pour piloter l’entreprise en ce qu’elle permet d’aider à fixer le prix de vente des produits et services afin doptimiser la rentabilité

Elle permet également d’avoir une bonne idée du levier sur les prix et peut aider à conquérir des parts de marché en baissant les prix tout en faisant attention à rester bénéficiaire.

Tout comme la marge nette, la marge brute est un indicateur permettant de situer l’entreprise dans son secteur d’activité en comparant la performance avec les concurrents. 

Suivre l’évolution de sa marge brute est également un bon moyen d’étudier l’évolution de la capacité à tirer des bénéfices avant impôts, taxes et intérêts

Comment calculer la marge brute?

La marge brute est un indicateur exprimé en unité monétaire. Elle se détermine en soustrayant le prix de revient du prix de vente du produit ou service commercialisé :

Marge brute = prix de vente (hors taxes) – coût de revient (hors taxes) 

Par exemple, un commerçant ayant un coût de revient hors taxes de 11,32 € sur ses produits, pour un prix de vente hors taxes de 34,99 €, affiche une marge brute de 23,67 €. La marge brute du commerçant est ainsi égale à 23,67€ par produit vendu.

Marge nette VS marge brute, que choisir pour son entreprise ?

La marge brute n’appréhende la rentabilité qu’au regard du prix de vente et au coût de revient hors taxes de l’activité de l’entreprise. 

Cet indicateur, s’il est très intuitif et fournit des éléments pertinents pour piloter l’entreprise, n’est ainsi pas adapté aux entreprises complexes tirant des revenus de différentes manières. 

Le taux de marge nette, quant à lui, est un indicateur des performances globales de l’entreprise. La marge nette prend en effet en compte le résultat d’exploitation, le résultat financier et le résultat exceptionnel. 

Elle tient également compte des impôts, taxes et le paiement d’intérêts. La performance obtenue donne ainsi une image plus précise de la santé financière de l’entreprise.

Malgré la différence entre la marge brute et la marge nette, les deux indicateurs se fondent sur des leviers similaires et fournissent une idée de la rentabilité de l’entreprise. 

Il peut ainsi être intéressant de considérer les deux : étudier la marge nette pour obtenir une image globale de la rentabilité de l’entreprise, observer la marge brute afin d’analyser la profitabilité en fonction du coût de revient et du prix de vente hors taxes.

Comment améliorer ses marges ? 

Des astuces pour optimiser ses marges

Des marges élevées ne donnent pas nécessairement une indication concrète sur le danger voire l’imminence d’une situation de cessation de paiement et de faillite. En effet, le résultat et la rentabilité de l’entreprise peuvent être fondés sur des écritures comptables et être décorrélés de rentrées de flux de trésorerie.

Si les marges ne donnent ainsi pas une image précise de l’état de la trésorerie dans l’entreprise, ces indicateurs confèrent toutefois d’importants leviers stratégiques et il est important de les analyser, et de les optimiser.

Augmenter les revenus

Afin d’augmenter ses marges, un des leviers potentiellement efficaces consiste en l’augmentation des revenus et donc l'augmentation des prix de ventes des biens et services commercialisés. 

Attention toutefois à ce que cette augmentation ne soit pas trop brusque, auquel cas elle pourrait nuire à l’importance de vos parts de marché

Seule exception, les produits ou services pour lesquels l’entreprise est en situation de (quasi)-monopole. Dans ce cas précis, le relèvement des prix aura en effet peu d’impact sur le nombre de clients car ces derniers n’ont pas ou peu d’alternatives.

Réduire les coûts

L’autre levier, peut-être le plus important et le moins délicat, consiste à essayer de minimiser les dépenses d’exploitation et les autres charges, ainsi qu’à réduire le coût de revient le plus possible.

Il peut ainsi être avantageux de renégocier ses contrats fournisseurs ou de changer de prestataire en faisant jouer la concurrence pour obtenir les meilleurs tarifs.

Il est également important d’analyser sa structure de coûts pour se débarrasser des potentielles dépenses superflues, sans que cela se fasse au détriment de la qualité des produits ou services commercialisés. 

Karmen et le RBF pour booster ses marges 

Nous l’avons vu, les marges brutes et nettes sont des indicateurs incontournables pour piloter l’entreprise. Elles ne donnent cependant aucun élément d’analyse concret sur l’état de la trésorerie dans l’entreprise. Afin de bénéficier de la meilleure marge de manœuvre pour booster ses marges, s’assurer une bonne trésorerie est ainsi primordial.

Karmen est la solution de Revenue Based Financing, un financement innovant basé sur les revenus futurs des porteurs de projet. C’est un type de financement dit non dilutif (il n’y a pas de cession de capital en échange) permettant de s’assurer de la trésorerie facilement et simplement afin de pouvoir optimiser ses marges sereinement.

Avec Karmen, les entreprises françaises bénéficient d’une solution de financement 100 % non-dilutif, digitalisée, et rapide (en moins de 48 heures !).

Pour obtenir un financement avec Karmen, c’est très simple ! Notre logiciel se connecte en lecture seule, grâce à l’open banking à vos outils pour avoir une vue rapide et efficace sur la santé financière de votre entreprise. 

Cela nous suffit pour vous donner une réponse d’éligibilité sous 48 heures et vous offrir les meilleures offres de financement, si vous êtes éligible. Le montant de financement peut aller jusqu’à 40 % de vos revenus récurrents annuels

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter nos conseillers ! 

Conclusion

Ainsi, la marge brute et la marge nette sont des indicateurs indispensables pour étudier la rentabilité de l’entreprise et prendre des décisions stratégiques permettant de piloter au mieux le business.

Alors que la marge nette fournit une image globale de la rentabilité de l’entreprise, la marge brute analyse la profitabilité en fonction du coût de revient et du prix de vente hors taxes. 

Ces indicateurs ne donnent toutefois pas d’image précise de l’état des flux de trésorerie de l’entreprise. Pour optimiser ces indicateurs sereinement, il peut ainsi être intéressant de recourir à une solution de financement non-dilutive comme Karmen.