Accueil
>
Financement
>
Comment choisir le mode de financement le plus adapté à son entreprise ?

Comment choisir le mode de financement le plus adapté à son entreprise ?

Pour créer une startup, développer de nouveaux produits ou services, générer de la croissance et investir dans de nouveaux projets, un chef d’entreprise a besoin de financement. Vous êtes perdu entre les différentes opportunités de financement, et souhaitez savoir comment choisir le mode de financement le plus adapté à votre entreprise ? Nous détaillons tout ce que vous devez savoir dans cet article.

Baptiste Wiel
Publié le

31.12.2021

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Mis à jour le

16.1.2022

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Pourquoi financer son entreprise ?

Le financement est d’une importance cruciale pour n’importe quelle entreprise ou projet. Qu’il s’agisse de créer une startup ou d’investir dans de nouveaux projets, produits ou services - toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, ont besoin de se financer.

Ainsi, le besoin de financement d’une entreprise correspond à l’investissement initial pour commencer l’activité. Un commerçant a besoin de fonds pour acheter son fonds de commerce, par exemple. 

Il peut également coïncider avec des investissements nécessaires à la survie de l’entreprise, comme le besoin en fonds de roulement (les fonds nécessaires pour financer le cycle opérationnel de l’entreprise).

Enfin, la nécessité de financer les entreprises s’explique par des besoins d’investissement précis comme 

  • le renouvellement du capital fixe
  • la modernisation des équipements
  • le développement de nouveaux produits ou service, 
  • ou l’augmentation de la capacité de production.

Selon quels critères choisir le financement le plus adapté à mon entreprise ?

Il existe différents types de financement avec des implications et caractéristiques distinctes. Le chef d’entreprise doit réfléchir à certains critères afin de choisir celui qui est le plus adapté à son entreprise.

La taille, le cycle de vie d’une entreprise

La taille ainsi que l’étape dans laquelle se trouve l’entreprise en recherche de financement est un critère primordial. Il permet certes déclairer le chef d’entreprise sur le choix de financement le plus pertinent, mais a surtout pour conséquence d’écarter certaines options néfastes.

Le choix des financements disponibles est ainsi parfois plus restreint en fonction de la taille de l’entreprise. Par exemple, l’accès au crédit est très compliqué pour le financement des entreprises en création ne disposant d’aucun historique convaincant. 

Autre exemple : les subventions ou le financement par crowdfunding se révèlent inadaptés, voire insuffisants, pour les grandes structures.

La stratégie de l’entreprise

L’un des premiers critères ayant une importance capitale dans le choix de financement est  la stratégie d’entreprise et la vision des fondateurs ou actionnaires

S’agit-il d’une entreprise familiale avec un actionnariat très réticent à l’idée de diluer le capital ? Dans ce cas, le management aura plus d'intérêt à contracter de la dette

S’agit-il d’une entreprise avec une stratégie portée sur le long terme ? Un telle entreprise aurait peut-être tendance à éviter une offre publique sur le marché boursier, réputé court-termiste.

Les contraintes financières de l’entreprise

Enfin, le chef d’entreprise doit avoir une bonne idée de la situation financière de son organisation pour savoir quelle est la solution de financement la plus pertinente. Si certains secteurs comme la grande distribution ont un BFR négatif, d’autres entreprises nécessitent un financement constant du cycle opérationnel.

Il existe également des règles d’équilibre à respecter pour pouvoir prétendre à certains types de financement. Ces règles correspondent par exemple à des ratios d’endettement à respecter ou encore une certaine capacité de remboursement à atteindre. 

Enfin, autre contrainte liée à la structure financière de l’entreprise à prendre en compte : le coût du financement. Certaines options de financement peuvent se révéler très coûteuses en fonction de comment l’organisation s’est financée par le passé. 

 Par exemple, une entreprise très endettée devra payer des taux d'intérêts exorbitants si elle souhaite contracter un nouveau prêt.

Liste des financements non dilutifs

Liste des financements non dilutifs adaptés à l’entreprise
Comment choisir le mode de financement non dilutif le plus adapté à son entreprise ? 

L’autofinancement

L’autofinancement pour une entreprise consiste à recourir à sa propre trésorerie pour financer un investissement

Elle permet à l’entreprise de payer ses charges ou d’investir, et ce, sans faire appel à des financements externes à l’entreprise. 

L’autofinancement a toutefois une limite : une fois consommés pour un investissement, ces fonds doivent être reconstitués pour ne pas mettre en déséquilibre votre bilan.

La dette bancaire

La première solution pour se financer sans dilution est évidemment le prêt bancaire. Néanmoins, les démarches pour obtenir un prêt peuvent être assez longues et les montants peuvent rester assez faibles. Cette alternative vous demandera beaucoup d’énergie, car il faut convaincre les banques et très certainement essuyer des refus. 

Afin d’obtenir un emprunt, il faut que les associés effectuent un apport en fonds propres suffisant. Cet apport doit souvent représenter au moins 20 % du financement global. De plus, des garanties seront demandées par l’établissement prêteur.

Les subventions

En France, l’État alloue un budget pour l’aide à la création d’entreprises. Les subventions peuvent prendre différentes formes : aides matérielles ou financières, allégements sociaux et fiscaux. Plusieurs organismes publics ou privés donnent des subventions pour la création d’entreprises. 

Les prêts d’honneur

Le prêt d’honneur, non-dilutif et à taux zéro, est un prêt régional plafonné à 90 000 €. Le receveur s’engage sur l’honneur à rembourser le prêt 3 à 5 ans après réception. 

Le crowdfunding

Certaines plateformes comme Ulule ou Hello Asso proposent un financement participatif reposant sur un système de collecte de dons ou de prêts. 

La love money

Il s’agit de solliciter ses proches, famille et amis pour obtenir du capital sous forme de don. Les donneurs bénéficient de réduction d’impôts et d’exonérations. Ce financement est rapide et potentiellement non-dilutif, mais nécessite d’avoir un entourage aisé.

Liste des financement dilutifs

Il y a dilution lorsqu'une société émet de nouvelles actions qui entraînent une diminution du pourcentage de participation des actionnaires existants dans cette société. La dilution des actions peut également se produire lorsque les détenteurs d'options d'achat d'actions, tels que les employés de la société, ou les détenteurs d'autres titres à option exercent leurs options. Il existe plusieurs types de financement dilutifs, ils impliquent systématiquement une entrée au capital de l’investisseur.

Les Business Angels

Beaucoup d’entreprises se tournent vers des business angels pour obtenir un premier financement lors de la création ou l'amorçage d’une activité. Un Business Angel est une personne physique qui investit ses fonds personnels dans une entreprise. 

Il s’agit généralement d’anciens entrepreneurs qui, s’ils disposent de moins de moyens qu’une société de capital-risque, apportent des conseils avisés ainsi que de précieux contacts issus de leurs carnets d'adresses. Ces derniers investissent ainsi dans une entreprise à fort potentiel en échange d’une partie du capital et espèrent obtenir un retour sur investissement (ROI).

Le capital risque

Les capital-risqueurs sont des investisseurs privés qui investissent leurs capitaux dans des start-ups ou des jeunes entreprises à fort potentiel en échange de titres de la société pour une période définie. 

Ces investisseurs apportent à la fois leurs apports financiers mais aussi leur assistance dans la gestion et le développement de l’entreprise grâce à leur expertise et leurs contacts. L’objectif de ces investisseurs est de réaliser une plus-value dans la vente des titres à horizon 5 ans

Quel est le financement le plus adapté aux entreprises aux revenus récurrents ?

Le Revenue Based Financing

Le Revenue Based Financing est un nouveau schéma de financement qui se base sur les revenus futurs de l’entreprise. Il permet notamment aux entreprises disposant de revenus récurrents de financer leur croissance de façon non-dilutive et très rapide.

C’est un moyen pour les entreprises de lever des capitaux en promettant un pourcentage des revenus futurs en échange de l'argent investi. Il constitue une bonne alternative à la levée de fonds.

Dans le cadre du Revenue Based Financing, l'investisseur n'a pas de propriété directe dans l'entreprise et n’exige pas de paiements fixes. En effet les sommes données à l’investisseur vont être proportionnelles à la performance de l’entreprise. Concrètement, si vos ventes chutent pendant un certain mois, vos redevances seront réduites. Inversement si le mois suivant, vos ventes augmentent, les sommes à donner augmenteront de la même façon.

Cette alternative à la levée de fonds possède aussi l’avantage d’être accessibles à de multiples entreprises. Elle n’exige pas des critères de rentabilité, de prévisions de croissance exponentielle ou la mise sur le marché de produits ultra innovants. 

Avec Karmen, les entreprises françaises bénéficient d’une solution de financement 100 % non-dilutif, digitalisée, et rapide. Votre éligibilité au financement est déterminée en moins de  heures. En cas d’éligibilité, les fonds sont débloqués dans l’immédiat. Pour en savoir plus, contactez-nous

Ainsi, il existe une multitude de possibilités pour financer son entreprise. Le choix le plus pertinent pour financer son entreprise dépend de plusieurs facteurs comme la taille de l’entreprise, sa stratégie et sa structure financière. Alors que certains financements impliquent une diminution du pourcentage de détention du capital des actionnaires historiques, d’autres sont non-dilutifs. Il existe une solution pour financer  de façon non-dilutive et rapide les entreprises à revenus récurrents : le Revenue Based Financing est la solution pour votre entreprise !

Rejoignez les entrepreneurs qui nous font déjà confiance

Je me fais financer